Thomas Markle: petite interview, gros chèque

CoverMedia

23.6.2018 - 09:34

Thomas Markle
Source: Covermedia

Thomas Markle a été payé pour un entretien exclusif avec le groupe télévisuel britannique ITV. Piers Morgan, le présentateur de l'émission dans laquelle le père de la duchesse de Sussex s'est confié est revenu sur l'accord qu'ils ont conclu.

Lundi 18 juin, Thomas Markle a répondu aux questions de Piers Morgan et de Susanna Reid, les présentateurs de l'émission matinale britannique Good Morning Britain.

Et après que les médias américains ont affirmé que le père de Meghan Markle avait été payé 9882$ (8500 euros) pour cette interview, Piers Morgan a confirmé au site Web américain Entertainment Tonight que l'homme de 73 ans avait bien été payé, mais qu'il s'agissait d'une petite somme.

«Eh bien, c'était une petite somme d'argent, quelques milliers de livres, a révélé le présentateur vedette. D'autres organisations médiatiques lui ont proposé des sommes astronomiques. Il aurait pu se faire beaucoup plus d'argent en faisant ce qu'il avait l'intention de faire.»

L'interview a eu lieu quelques semaines après que Thomas Markle a admis avoir fait une «grave erreur» en posant pour de fausses photos de paparazzis.

Pour «couvrir Harry d'éloges»

Mais Piers Morgan a affirmé que ses intentions étaient honnêtes, ajoutant qu'il voulait utiliser son temps d'antenne pour «couvrir Harry d'éloges».

«Ce n'était pas une question d'argent pour lui, ça se voyait, a-t-il continué. Sa vraie motivation était de remettre les pendules à l'heure, de donner sa version des faits.»

En raison de complications de santé, l'ancien éclairagiste a été contraint d'annuler sa venue au Royaume-Uni et n'a donc pas pu accompagner sa fille lors de son mariage au Prince Harry, le 19 mai dernier. C'est le prince Charles qui a marché aux côtés de la mariée jusqu'à l'autel de la chapelle St George à Windsor, en Angleterre.

«Il a fait de graves erreurs, oh mon dieu, et il en a payé le prix», a poursuivi Piers Morgan, qui l'a décrit comme un homme «très correct, normal».

Meghan Markle au Royal Ascot

Retour à la page d'accueil

CoverMedia