Vanessa Bryant, la veuve de Kobe, répond sèchement à l'action en justice de sa mère

18.12.2020

90th Academy Awards (Oscars) held at the Dolby Theater - Arrivals

Featuring: Kobe Bryant, Vanessa Laine Bryant
Where: Los Angeles, California, United States
When: 04 Mar 2018
Credit: Adriana M. Barraza/WENN.com

Featuring: Kobe Bryant, Vanessa Laine Bryant
Where: Los Angeles, California, United States
When: 04 Mar 2018
Credit: Adriana M. Barraza/WENN.com
Kobe Bryant et Vanessa Laine Bryant à Los Angeles, le 4 mars 2018.
Adriana M. Barraza/WENN.com

Vanessa Bryant dit être blessée par le procès intenté par sa mère qui lui réclame de l'argent pour avoir soi-disant gardé ses filles pendant de nombreuses années. Dans une déclaration relayée par People, la veuve de Kobe Bryant dément en bloc les accusations dont elle fait l'objet.

La veuve de Kobe Bryant a fustigé sa mère pour avoir intenté un procès «blessant» contre elle quelques semaines avant le premier anniversaire de la mort de son mari et de sa fille dans un accident d'hélicoptère. Vanessa Bryant a accusé Sofia Laine d'avoir tenté d' «extorquer une manne financière» à sa famille dans un procès qu'elle a intenté en Californie mardi dernier.

Dans les documents juridiques relayés par People, Sofia Laine affirme qu'elle a travaillé comme «assistante personnelle et nounou» non rémunérée pour la famille, et qu'avant la mort de son gendre en janvier, il avait promis de s'occuper d'elle «pour le reste de sa vie». «Malheureusement, les promesses de Kobe Bryant n'ont pas vu le jour puisqu'il est maintenant décédé, et Vanessa Bryant a pris toutes les mesures possibles pour annuler toutes les promesses faites par Kobe Bryant à (Laine)», peut-on lire dans la plainte.

Vanessa Bryant a riposté dans une nouvelle déclaration, obtenue par le magazine People, affirmant que sa propre mère «continue à essayer de trouver des moyens d'extorquer de l'argent à notre famille». «Je l'ai soutenue pendant près de 20 ans, et elle n'a jamais été mon assistante personnelle ou celle de Kobe, ni une nounou. J'ai toujours été une mère au foyer et mon mari et moi nous occupions à plein temps de nos filles», poursuit-elle.

Ajoutant que le couple s'était arrangé pour que Laine vive dans une propriété voisine après son divorce, Vanessa Bryant précise: «Mon mari et moi avons estimé qu'il était préférable pour elle de ne pas vivre dans notre maison. Elle surveillait nos filles de temps en temps, comme le font la plupart des grands-parents. Elle ne s'occupait pas des questions commerciales ou des dépenses. Elle veut maintenant me faire payer 96 dollars de l'heure pour avoir soi-disant travaillé 12 heures par jour pendant 18 ans pour surveiller ses petits-enfants. En réalité, elle ne gardait qu'occasionnellement mes filles plus âgées lorsqu'elles étaient petites», explique la veuve de Kobe Bryant, avant de conclure: «Ses affirmations sont évidemment fausses, mais j'ai quand même essayé, à plusieurs reprises, d'arranger les choses avec ma mère (...) Mon mari n'a jamais rien promis à ma mère et il serait déçu par son attitude et son manque d'empathie».

Retour à la page d'accueil