Eric Zemmour dans l'oeil du cyclone

Covermedia

1.12.2021 - 14:10

Covermedia

1.12.2021 - 14:10

Pour annoncer sa candidature à l'élection présidentielle française, Eric Zemmour a publié une vidéo sur YouTube truffée d'extraits de films, de reportages et d'images de personnalités. Problème : son équipe et lui ont oublié de demander les autorisations de base pour utiliser ces images et les propriétaires des droits menacent de poursuite judiciaire.

Vidéo Youtube

Eric Zemmour a lancé officiellement sa campagne présidentielle hier (30 nov. 21), par le biais d'une vidéo dans laquelle il s'est mis en scène, tentant de copier l'appel du 18-juin de Charles de Gaulle, entrecoupée de nombreuses images d'archives, de reportages et d'extraits d'œuvres cinématographiques. Cas d'école : pour utiliser ces images protégées par le droit d'auteur, il faut en obtenir l'autorisation en plus de rétribuer les personnes concernées et l'ancien polémiste et son équipe n'ont visiblement pas pris la peine de s'y plier.

Une erreur étonnante de la part d'un ancien journaliste dont la carrière dans les médias s'étale sur plusieurs décennies et qui a des conséquences bien réelles. Ainsi, le neveu de la chanteuse Barbara, Bernard Serf, notamment, a annoncé être « révolté » de cette « appropriation » « scandaleuse ». Même son de cloche du côté de Luc Besson, qui révèle avoir saisi son avocat « pour engager les poursuites nécessaires » suite à l'utilisation d'un extrait de son film Jeanne d'Arc, avec Milla Jovovich. L'homme d'affaires Jacques a quant à lui adressé une mise en demeure au candidat, lui intimant de retirer son image de la vidéo sous 24 heures, sous peine de « saisir le juge compétent ». Quant à Gaumont, ils « étudient toutes les options » suite à l'utilisation d'images de plusieurs de leurs films.



Du côté de chez Quotidien, dont des images ont aussi été utilisées sans autorisation, ils ont déclaré avoir pris contact avec leurs avocats et annoncé leur intention, en cas de condamnation du candidat d'extrême-droite, de reverser « l'argent reçu de Zemmour » à des associations d'aides aux migrants.

Génération Zemmour, le groupe de soutien au candidat, est pour sa part visé par une plainte de Woodkid, pour avoir utilisé sans son autorisation son morceau Iron dans une vidéo. « Génération Zemmour, groupe de soutien à la candidature de Monsieur Eric Zemmour aux prochaines élections présidentielles, a publié une vidéo de propagande utilisant, de manière totalement illicite, ma musique et j'entends donc clairement engager des poursuites dans ce cadre », a-t-il publié sur Twitter.

Covermedia