Que se passerait-il si l'un des couples princiers divorçait?

AllTheContent

15.11.2018 - 11:37

Les divorces au sein de la famille royale britannique sont désormais tolérés. Ici, les membres de la famille royale lors du mariage de la princesse Eugenie.
Keystone/AP Pool PA Owen Humphreys

Meghan Markle et le prince Harry sont maintenant mari et femme et nous ne souhaitons que le meilleur à l’heureux couple, mais les romances royales peuvent elles aussi vaciller.

La princesse Diana a divorcé du prince Charles et le prince Andrew s’est séparé de Sarah Ferguson, duchesse d'York. Comment se passerait une séparation aujourd’hui pour William et Kate ou Harry et Meghan?

Robert Lacey, un biographe royal, explique que le divorce au sein de la famille royale ne provoquerait de nos jours plus de crise. En effet, trois des quatre enfants de la reine Elizabeth ont divorcé: la princesse Anne en 1992, le prince Andrew en mai 1996, bien que lui et Sarah Ferguson soient restés très proches, selon les dires de cette dernière. Et plus tard cette année-là, après une série d’infidélités, de révélations dans les tabloïds, de fuites de cassettes, le prince Charles et la princesse Diana ont finalement divorcé, avec la bénédiction de la Reine (ou, selon les amis de Diana, sur l’insistance de la Reine).

Un titre perdu, des révérences à ses propres enfants...

Après son divorce, la princesse Diana n’était plus appelée «Son Altesse Royale». Les titres peuvent cependant être laissés ou retirés en cas de divorce. Bien que la reine Elizabeth ait voulu laisser la princesse Diana conserver ce titre après le divorce, c'est le prince Charles qui a refusé cela catégoriquement.

Si Meghan ou Kate perdaient leur titre, elles se verraient refuser l’accès à tout évènement royal, quel qu’il soit. De plus, après avoir été dépouillée de son titre, la princesse devra faire la révérence à toute personne de sang royal, y compris ses enfants. À l’époque, le prince William, âgé de 14 ans, disait à sa mère, la princesse Diana: «Ne t’inquiète pas, maman, je te rendrai ce titre quand je serai roi», rapporte le magazine «Gala».

Si quelqu’un quitte la Maison de Windsor en raison d’un divorce, tout ce dont il disposait – avantages financiers ou en nature — ne lui restera accessible que si la Reine y consent. Lorsque le divorce entre la princesse Diana et le prince Charles a été finalisé, la princesse des cœurs a obtenu un appartement à Kensington Palace et sa collection de bijoux, à l’exception du diadème Lover’s Knot. Parce que la reine Elizabeth avait donné son accord, Lady Di a également eu accès aux avions de la famille royale.

Beaucoup d’argent à la clef?

D’après plusieurs sources dont les propos sont rapportés par le «Daily Mail», Harry et Meghan ont choisi de ne pas signer de contrat de mariage. Le prince Charles et le prince William non plus. «Les membres de la famille royale ne signent pas de contrats prénuptiaux», explique Katie Nicholl, auteure d’une biographie du prince Harry. «C’est courant pour les mariages de stars, mais ce n’est pas un mariage de stars, c’est un mariage royal.»

En décembre 2017, Jeremy D. Morley, avocat spécialisé dans les divorces internationaux, a déclaré à «TMZ» que toute la richesse du couple princier serait divisée en cas de divorce, pas seulement ce que chaque époux a apporté dans le mariage.
Meghan a déclaré 5 millions de dollars à son nom, tandis qu'Harry a déclaré 40 millions de dollars. De plus, les princes William et Harry, ainsi que Kate Middleton tirent des revenus des propriétés privées de Charles. En 2016, par exemple, ils se sont partagé 4,4 millions de dollars. À ce titre, le tabloïd avance que Charles aurait payé environ 23 millions de dollars à Diana après leur divorce.

De nombreuses clauses et arrangements lors de divorces se discutent à huis clos, et ne sont souvent connus que bien des années plus tard. La princesse Diana a ainsi conservé «princesse de Galles» en tant que titre de courtoisie, et un service de sécurité, en plus de l’argent, comme l’explique son biographe officiel, Andrew Morton.

90 ans de hauts et de bas: les crises traversées par la reine Elizabeth

Les mariages royaux les plus longs

Retour à la page d'accueil