Coronavirus: les frontaliers en première ligne

AllTheContent

30.4.2020 - 10:32

Dans les hôpitaux et les EMS, les travailleurs frontaliers sont souvent indispensables.
Source: © RTS

Ce jeudi soir, «Temps présent» montre à quel point les travailleurs frontaliers ont été indispensables pendant la crise sanitaire qui a touché la Suisse. En première ligne, ils ont parfois été malmenés et certains d’entre eux vivent dans la précarité.

Ils sont, en temps normal, 325'000, dont une moitié de Français. Les travailleurs frontaliers ont particulièrement été touchés par la crise sanitaire qui a secoué la Suisse. Ceux qui ne travaillent pas dans les domaines de la santé, de la sécurité ou dans les commerces alimentaires ont dû rester chez eux. Pour les autres, dans les premiers jours qui ont suivi l’annonce de la fermeture des frontières, ils mettaient jusqu’à une heure et demie pour passer la douane.

Souvent critiques à l’égard des frontaliers, les Suisses vont-ils désormais changer d’avis sur les étrangers venant travailler chez eux? La crise sanitaire pourrait en effet modifier le point de vue de nos locaux. «Temps présent» revient sur les mesures prises par les autorités suisses et nous montre comment les frontaliers sont utiles, voire indispensables, dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux. Des étrangers qui ont, chaque jour, pris des risques pour nos aînés ou nos malades, mais qui se retrouvent parfois précarisés.

Retour à la page d'accueil

AllTheContent