George Clooney a dû quitter le film de Steven Soderbergh 

CoverMedia

7.12.2020

UK premiere of George Clooney's Channel 4 series based on Joseph Heller's novel about a US Air Force bombardier in WWII, at Vue Westfield

Featuring: George Clooney
Where: London, United Kingdom
When: 15 May 2019
Credit: Nils Jorgensen/Cover Images
L'acteur américain George Clooney.
Nils Jorgensen/Cover Images

George Clooney a préféré dire non au dernier film de Steven Soderbergh par peur de transmettre la Covid-19 à son fils asthmatique. Il a expliqué sa décision dans une interview pour «Deadline».

George Clooney a dû abandonner le dernier film de Steven Soderbergh pour s'assurer de ne pas ramener la Covid-19 à la maison et infecter son fils asthmatique. L'acteur oscarisé avait hâte de partir travailler sur le film «Kill Switch», avec Don Cheadle et le réalisateur avec qui il a déjà souvent collaboré, mais a dû refuser son rôle pour garantir la santé de sa famille. «J'ai un fils asthmatique», a-t-il déclaré à «Deadline».

«Ce n'est pas comme si je pouvais courir ce risque. J'ai dû abandonner le film que Soderbergh tournait à cause de ça, ce qui était décevant parce que c'est un bon rôle. J'aurais pu travailler à nouveau avec Don Cheadle et avec tout le monde. Cela avait vraiment l'air amusant.»

«Cela avait vraiment l'air amusant»

A l'affiche de «Kill Switch», qui a depuis été rebaptisé «No Sudden Move», on retrouve aussi Benicio del Toro, David Harbour, Amy Seimetz, Jon Hamm, Ray Liotta, Kieran Culkin, Brendan Fraser et Matt Damon, entre autres. Le film se déroule dans les années 1950 à Detroit et suit l'histoire d'un gang de criminels se lançant dans un simple braquage qui tourne mal, et qui se retrouvent traqués et poursuivis à travers la ville. Le tournage a commencé sur place à Detroit, en septembre.

Don Cheadle, David Soderbergh, George Clooney et Matt Damon ont tous déjà travaillé ensemble sur «Ocean's Eleven», «Ocean's Twelve» et «Ocean's Thirteen», tandis que George Clooney a également joué dans les films du cinéaste, «Solaris» et «Hors d'atteinte».

Retour à la page d'accueil