Julien («The Voice Kids»): «J'étais mort de peur, hyper stressé»

Caroline Libbrecht / AllTheContent

18.9.2020 - 11:23

Lors des auditions, le  jeune suisse Julien avait impressionné le public et les coachs avec sa chanson de Daniel Balavoine.
TF1

Candidat suisse de «The Voice Kids» (TF1), Julien, du haut de ses 13 ans, a interprété une reprise de Balavoine, lors des auditions à l'aveugle. Sa prestation a séduit les coachs! Dans l'équipe de Patrick Fiori, il vient d'échouer lors des battles. Récit.

Première question, on se tutoie ou on se vouvoie?

On peut se tutoyer, ça me va!

Julien, peux-tu me dire d’où vient ta passion du chant?

J’ai toujours chanté seul, sous ma douche. Je n’aimais pas chanter devant les autres, jusqu’à ce que ma mère et mon beau-père m’encouragent à les accompagner au karaoké! La première fois que j’ai accepté, c’était le titre «Mon amant de Saint-Jean». J’avais 8 ans, puis j’ai continué à chanter. Avec ma mère, mon beau-père et ma soeur de 16 ans, on a fondé un groupe familial qui s’appelle «Symbiose». J’ai de la chance d’être dans une famille où on fait de la musique.

«Seul sur scène, face aux fauteuils retournés devant nous, ça donne le trac!»

Comment est venue l’idée de participer à l’émission «The Voice Kids» (TF1)?

J’ai participé au Kids Voice Tour en Suisse, et j’ai été repéré. J’ai dit oui immédiatement!

Comment se sont passées les auditions à l’aveugle?

J’étais mort de peur, hyper stressé… Seul sur scène, face aux fauteuils retournés devant nous, ça donne le trac! Quand les coachs se sont retournés, c’était une explosion de joie, je ne peux pas le dire autrement! C’était le bonheur! Avec la chanson de Balavoine que j’avais choisie, «Vivre ou survivre», on peut donner de la voix. Ce n’est pas une chanson plate et monotone. Le message est beau. Daniel Balavoine était un grand chanteur!

«Ca fait très bizarre de rencontrer en vrai Nikos Aliagas, Karine Ferri et les coachs»

Kendji Girac, Soprano et Patrick Fiori se sont retournés. Pourquoi avoir choisi de rejoindre l’équipe de Patrick Fiori?

Il a une belle voix - les autres coachs aussi - je l’admire, j’aime ce qu’il fait. Pour moi, il est le meilleur des 4 coachs et, en plus, il est drôle et super sympa!

Julien lors de sa battle dans «The Voice Kids».
BUREAU 233 ITV TF1 BATTLES

Lors des battles, que s’est-il passé?

Faire cette battle avec Samvel et les Musical Kids, c’était génial! Quand on chante ensemble, on crée des liens, on devient amis. Samvel a gagné la battle. J’étais triste pour moi et content pour lui. Sinon, ça fait très bizarre de rencontrer en vrai Nikos Aliagas, Karine Ferri et les coachs. Je les ai trouvés très accessibles et souriants. Ils faisaient tout pour qu’on soit à l’aise.

Les gens te reconnaissent-ils en Suisse?

Oui, parfois, mais j’essaie d’être le plus discret possible. Je suis gêné, mais au fond c’est super. Mes parents sont très fiers. Ma mère a pleuré en voyant l’émission.

On retiendra la jolie phrase de Patrick Fiori à ton sujet: «Tu incarnes la paix, l’envie et le plaisir». Cela donne-t-il confiance en soi?

C’est sûr que, quand quelqu’un comme Patrick Fiori me dit ça, c’est bluffant, je ne m’y attendais pas. Cela veut dire que j’ai réussi à faire passer des émotions, c’est du bonheur en plus.

Retour à la page d'accueil