La bombe «Kaamelott: premier volet» arrive sur blue Vidéo!

Elvire Küenzi

24.11.2021

Le film tant attendu d’Alexandre Astier est disponible sur la plateforme VOD de Swisscom pour notre plus grand plaisir ! On l’a vu et on vous livre nos impressions.

Elvire Küenzi

24.11.2021

L'affiche du film.
@ELITE Film AG

L’expression «c’est pas faux» est entrée dans mon vocabulaire depuis plusieurs années maintenant, mon copain me demande régulièrement une «cuillèèèèère» et le sketch avec les jumelles me fait toujours mourir de rire. Comme vous pouvez le remarquer, j’aime beaucoup «Kaamelott» même si je ne peux pas me targuer de connaître toutes les subtilités de la série par cœur. Ce qui est sûr, c’est que j’attendais le film avec impatience… et une pointe d’appréhension. L’exercice de transformer une série à succès en long-métrage est périlleux et de nombreux réalisateurs se sont cassé les dents en tentant l’aventure. 

De plus, l’attente avait été tellement longue que les spéculations allaient bon train. Allait-on retrouver l’humour absurde et si particulier d’Astier ? L’accent allait-il être mis sur l’intrigue au détriment des bonnes blagues que les fans aimaient tant ? Allait-on se tourner vers un film plus noir à l’instar des dernières saisons de la série ?

Alors, au final, que penser de cette adaptation ? 

J’avais peur d’être déçue en entrant dans la salle de cinéma, peur de ne pas retrouver ce que j’avais aimé dans la série, peur de ne pas replonger dans cet univers si singulier.

Et j’ai finalement beaucoup aimé la proposition d’Astier ! J’ai eu l’impression de revoir de vieux amis (les chevaliers de la table ronde, les beaux-parents et les Burgondes) tout en découvrant un univers riche porté par une véritable histoire. Astier s’est même essayé aux effets spéciaux avec un talent certain et j’ai été impressionnée par cette audace qui conférait au film un aspect spectaculaire non-négligeable.

Mon cœur d’artichaut a fondu devant l’histoire d’amour de Guenièvre et d’Arthur. Sans vous révéler de quoi il s’agit (allez louer le film !), leur romance plutôt chaotique prend une tournure inattendue et j’ai adoré cet aspect du long-métrage. 

En conclusion, je dirais que l’on fait un beau voyage pendant ces deux heures en compagnie du roi Arthur, de Perceval, de Karadoc ou de Guenièvre. On sourit avec nostalgie durant la projection parce que « Kaamelott », ce n’est pas seulement une série et un film (d’autres vont suivre). « Kaamelott », c’est un univers qui a accompagné les téléspectateurs durant des années, ce sont des vannes que l’on se plaît à refaire à ses amis sans s’en lasser. « Kaamelott », c’est un marqueur générationnel. Une référence que l’on gardera à jamais en nous parce que nous avons grandi et évolué avec elle.

Le film est disponible dès aujourd’hui sur blue Vidéo, ne vous en privez pas!

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).