«OSS 117: Alerte rouge en Afrique Noire» est arrivé!

Elvire Küenzi

26.11.2021

Après douze ans d’absence, le célèbre espion français revient pour une aventure rocambolesque, absurde et drôle ! À voir sur blue Vidéo dès le 26 novembre!

Elvire Küenzi

26.11.2021

Les films d'OSS 117 mettant en scène Jean Dujardin sont librement adaptés des romans d'espionnage de l'écrivain français Jean Bruce créés en 1949.
@pathé

Hubert Bonisseur de la Bath se voit confier une nouvelle mission en Afrique: aider un dictateur à étouffer les rebelles qui souhaitent prendre le pouvoir. Pour ce faire, il va faire équipe avec un jeune agent fraîchement débarqué dans les services secrets… mais tout ne va pas se passer comme prévu !

À l’instar des longs-métrages précédents, l’humour d’OSS 117 est à prendre au 36ème degré. Blagues sur les femmes ou sur les noirs, l’agent n’hésite pas à en remettre une couche et à déblatérer des âneries. «Les Africains sont joyeux, sympathiques, ils dansent bien», «... le temps d’enfiler mon costume colonial, blanc euh… clair!» ou encore «il y a quand même un hic. Vous êtes une femme… et une femme présidente…» s’enchaînent tout au long du film. C’est évidemment un parti pris assumé qui fait partie de l’esprit décalé et parodique d’OSS 117.

Jean Dujardin campe son rôle avec maîtrise et distille des touches de candeur malgré sa gaucherie, gaucherie toujours jouée avec brio. Dans ce volet, il fait équipe avec un jeune agent talentueux, OSS 1001, incarné par un Pierre Niney chevelu et bien plus intelligent que son mentor. J’ai beaucoup aimé la contradiction de ce duo, leurs différences de point de vue, la balance que cette stratégie permet d’instaurer dans le film. OSS 1001 comprend tout ce qui se trame tandis qu’OSS 117 patauge dans la semoule en feignant de tout savoir.

Le personnage que nous propose Pierre Niney est respectueux et démontre la limite des positions de son comparse avec finesse. Réflexion sur les femmes ou sur le racisme, OSS 1001 incarne une modernité bienvenue qui met en perspective les positions archaïques de notre OSS 117 bien aimé (malgré tout). Pour moi, ce petit air de buddy movie avec un binôme improbable apporte une jolie dynamique à l’ensemble.

Ne vous lancez pas dans le film si vous n’aimez pas l’humour décalé. Ici, les blagues misogynes ou clivantes sont légion mais c’est tellement énorme (et il s’agit d’une volonté) que c’est risible. Après tout, on connait OSS 117 et son penchant pour la provocation. On sait parfaitement qu’il s’agit d’une arme de réflexion massive plutôt que d’une véritable opinion. Une fois qu’on a intégré cette donne, on peut regarder le film avec distance et rire des blagues lourdes de l’agent et de sa maladresse !

Malgré quelques longueurs, « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique Noire » est un film divertissant et drôle qui vous fera passer un agréable moment. À découvrir sur blue Vidéo dès le 26 novembre !

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).