Jusqu'à 18 mois de prison Ouverture du procès de Baldwin pour un tir mortel sur un tournage

ATS

9.7.2024 - 17:19

L'acteur Alec Baldwin est arrivé mardi au tribunal de Santa Fe au Nouveau-Mexique. Il y comparaît pour son procès pour homicide involontaire sur le tournage de son «western» Rust en octobre 2021.

Alec Baldwin nie avoir appuyé sur la détente et a toujours maintenu qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive (archives).
Alec Baldwin nie avoir appuyé sur la détente et a toujours maintenu qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive (archives).
sda

9.7.2024 - 17:19

Les audiences doivent durer une dizaine de jours, pour déterminer sa responsabilité dans le tir mortel qui avait tué la directrice de la photographie du film, Halyna Hutchins et le réalisateur, Joel Souza. Le comédien de 66 ans risque jusqu'à 18 mois d'emprisonnement.

Sur le tournage dans un ranch du Nouveau-Mexique, la star avait brandi une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais qui avait tiré un projectile bien réel.

Procès très suivi à Hollywood

L'acteur a toujours expliqué qu'on lui avait assuré que l'arme était inoffensive et nie avoir appuyé sur la détente. Ses avocats ont multiplié les recours pour tenter d'annuler les poursuites, en vain.

Le parquet l'accuse d'avoir eu un comportement erratique en plateau, méprisant les règles de sécurité élémentaires.

Les procureurs devront en convaincre les jurés, dont la sélection devrait largement occuper la journée de mardi. Les premiers débats ne devraient débuter que mercredi.

Le procès sera très suivi par Hollywood, où le syndicat des acteurs craint que l'affaire ne crée un précédent historique. Ce fait divers rare avait déjà provoqué des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux.

Comportement de diva

Lundi, M. Baldwin était déjà apparu concentré au tribunal de Santa Fe pour une audience préliminaire. L'acteur est parfois considéré à Hollywood comme le bouc émissaire d'un accident qui a impliqué toute la production, poursuivi à cause de son statut de star.

Mais ses détracteurs rappellent qu'il était producteur exécutif sur ce film à petit budget, même s'il n'est poursuivi qu'en tant qu'acteur, et pointent son comportement de diva en plateau.

«La pression de M. Baldwin à l'encontre de l'équipe sur le plateau de tournage a régulièrement compromis la sécurité», ont résumé les procureurs dans des documents judiciaires. Ils ont dénoncé un comédien qui «hurlait régulièrement» sur tout le monde et voulait finir le film plus vite.

Si l'acteur assure n'avoir jamais pressé la détente – une thèse jugée «absurde» par le parquet -, sa défense argue elle qu'il n'était pas responsable de vérifier que l'arme n'était pas chargée.

L'enquête n'a jamais établi comment des munitions réelles – en principe interdites – ont atterri sur le plateau. Mais l'armurière de «Rust», Hannah Gutierrez-Reed, a déjà écopé de 18 mois de prison en avril pour son rôle dans cette affaire. C'est elle qui avait placé la balle dans la réplique du pistolet d'époque utilisé par l'acteur.

Pistolet cassé pendant l'enquête

Son procès en début d'année a fourni un avant-goût des arguments du parquet à l'encontre de la star. «La conduite d'Alec Baldwin et son manque de sécurité avec les armes à feu (...) ce jour-là sont des choses dont il va devoir répondre», avait tancé la procureure Kari Morrissey. «Pas avec vous et pas aujourd'hui. Ce sera avec un autre jury, un autre jour.»

Maintenant que ce moment fatidique est arrivé, la défense promet d'exonérer l'acteur.

Ses avocats contestent l'expertise du FBI, qui a conclu que le pistolet n'avait pas pu faire feu sans une pression sur la détente. Car la police fédérale a endommagé certaines parties de l'arme en faisant des tests pour explorer la piste d'un tir intempestif.

Les avocats de la star ont notamment insisté sur cet argument pour tenter d'échapper à un procès.

Depuis le drame, le tournage de «Rust» a été terminé dans le Montana, mais le film n'est pas encore sorti sur les écrans.

Le veuf de Halyna Hutchins, Matthew, a été promu producteur exécutif. Il a mis fin aux poursuites engagées au civil contre Alec Baldwin, au terme d'un accord dont le montant n'a pas été divulgué et a mis la mort de sa femme sur le compte d'un «terrible accident».

ATS