NIFFF

Un film américain est couronné, le fantastique suisse récompensé

fl, ats

10.7.2021 - 19:02

La 20e édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s'est achevée samedi sur une fréquentation de 29’000 spectateurs. Le prix du meilleur film est allé à la production US «Lapsis». Le Suisse Tim Fehlbaum a été doublement récompensé.

fl, ats

10.7.2021 - 19:02

Le fantastique suisse a brillé au NIFFF avec "Tides", l'ambitieuse production du Suisse Tim Fehlbaum qui a décroché deux récompenses majeures.
ATS

Pandémie oblige, cette édition a dû mettre en place une formule inédite, avec notamment 2000 visionnements en ligne. Elle a permis de renouer avec le «public en salles (limitées aux deux tiers des capacités) tout en consolidant l’accès à la programmation au travers de l’offre en ligne innovante et rapidement plébiscitée par le public», souligne le festival dans un communiqué. L’affluence générale s’élève à 34’000 festivaliers (Festival OFF).

Le jury a distingué «Lapsis» de l'Américain Noah Hutton, qui remporte le Narcisse H.R. Giger, doté de 10’000 francs. Cette piquante satire sociale raconte le boulot étrange d'un livreur, chargé de tirer des câbles entre des cubes métalliques sur des kilomètres de forêt.

Fantastique suisse

Le fantastique suisse a par ailleurs brillé avec «Tides», l'ambitieuse production du Suisse Tim Fehlbaum. Le film, qui confronte le spectateur aux conséquences de la catastrophe climatique, a décroché deux récompenses majeures: le Prix du Best Production Design, doté de 5000 francs et le Prix RTS du Public (achat des droits de diffusion par la RTS).

Le Méliès d'argent du meilleur long métrage fantastique européen est allé à «Boys From County Hell» (Irlande/Royaume-Uni), réalisé par Chris Baugh. Le film «The Feast» (Royaume-Uni) de Lee Haven Jones a remporté le Prix de la critique internationale.

«Litte Miss Fate» de Joder von Rotz empoche le Narcisse du meilleur court-métrage suisse, doté de 10'000 francs. Le Prix du meilleur film asiatique est allé à «Ok! Madam» du Sud-Coréen Lee Cheol-ha.

La cérémonie de clôture du festival, qui s'était ouvert le 2 juillet, a été conclue par son nouveau directeur général Pierre-Yves Walder, qui reprend les rênes du festival dès à présent.

«Je suis particulièrement heureux de prendre la tête du festival après une édition anniversaire qui a marqué les retrouvailles du NIFFF avec son public. Le genre fantastique est plus que jamais connecté à son époque et je me réjouis de poursuivre l’exploration de ses nombreuses déclinaisons», a-t-il déclaré.

fl, ats