15.01.2016 - 14:13, Elvire Küenzi

Carolina Costa: pasteure et comédienne, c'est possible!

 

0 Evaluations


Après avoir créé «Bienvenue Chez Nous», Carolina et Victor Costa lancent «Ma femme est pasteure». Rencontre avec une jeune femme pétillante qui conjugue à merveille son métier de pasteure et de comédienne!

Appli Bluewin: désormais avec email

Email et news: tout l'univers Bluewin quand vous êtes en route

Bluewin: pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Carolina Costa: je suis une femme moderne qui concilie diverses facettes! Pasteure à mi-temps @LeLAB dans l'Église protestante de Genève, comédienne et productrice avec mon mari chez Atalahalta Productions, maman d'une petite fille de 5 ans, amoureuse et idéaliste!

Comment entre-t-on dans le milieu très particulier de la TV (surtout en Suisse)?

Avec beaucoup de passion, de la persévérance, du travail, de l'audace, du culot et du sourire!

Vous conjuguez deux professions très différentes! Comment se déroule votre semaine entre votre métier de pasteure et de comédienne?

À chaque jour son travail! Évidemment il y a parfois des chevauchements, mais en règle générale j'arrive à respecter ce partage du temps! Le secret réside aussi dans la qualité de présence et de concentration dans ce qu'on est en train de faire ou de vivre. C'est en partie cela qui crée l'unité intérieure!

Parlez-nous un peu de vos deux séries réalisées avec votre mari Victor Costa «Bienvenue chez Nous» et «Ma femme est pasteure»! Quelles sont les différentes phases de travail?

Les deux séries sont inspirées de notre vie personnelle. Au début, Victor et moi, nous occupions de tout, de l'écriture des scénarios à la réalisation, en passant par le travail sur les réseaux sociaux et la communication. Avec le temps, notre structure a grandi et nous sommes désormais entourés d'une équipe plus élargie pour nous aider. Nous restons encore sur tous les fronts car nous sommes des perfectionnistes, mais on essaie de se soigner!

Pourquoi avez-vous choisi le format court pour vos séries?

Nous avons commencé la série «Bienvenue Chez Nous» il y a cinq ans. À l'époque, le format court le plus connu du public était «Un gars, une fille». Nous avons démarré sur ce même mode car il convient particulièrement pour des projets humoristiques de TV et de WEB. Aujourd'hui, c'est le format le plus commun mais à l'époque nous étions dans les prémices! 

Comment vous répartissez-vous les tâches pour la production de la série?

Victor, qui travaille à temps plein dans la structure, s'occupe de tout le travail de production, de liens avec nos équipes d'écriture, de tournage et de post-production mais aussi de travail de community management sur les réseaux sociaux. De mon côté, à mi-temps j'accomplis un travail tantôt administratif, de marketing et de relations médias et tantôt un travail plus relationnel via les réseaux sociaux par exemple.

Avez-vous d'autres projets?

Nous avons démarré en octobre 2015 une nouvelle web série où nous ne jouons pas en tant qu'acteurs. Il s'agit de «La Minute Berti» qui raconte les aventures rocambolesques d'un réceptionniste, un peu barré, au stand info d'un grand centre commercial à Genève.

Quelles différences voyez-vous entre la production de série suisse et française?

Je laisserai cette question plutôt à Victor qui a une meilleure vue d'ensemble…

Victor: Je vois deux pays différents avec deux cultures assez différentes malgré le partage de la langue française. Les thèmes, l'humour, la visibilité, le retour public sont vécus différemment, même s'il existe de nombreux ponts et des jonctions certaines. Le projet «Ma femme est pasteure» par exemple a facilement franchi notre territoire alors que «Bienvenue Chez Nous» reste assez spécifique à notre culture romande par exemple. Enfin, il est difficile de comparer deux pays aux échelles si différentes. Cela dit, la créativité française nous inspire également!

Des bonnes résolutions pour 2016?

Manger plus sainement, faire du vélo, c'est le grand classique et je n'y échappe pas! Et enfin évidemment maintenir ma curiosité, mon enthousiasme et mon espérance!

Rendez-vous sur le site 20minutes.ch pour visionner «Ma femme est pasteure» et sur TVM3, MAXTV et Rouge Tv pour regarder «Bienvenue Chez Nous»! 

Photo de l´article

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).

D'autres articles

Publicité
Please enable JavaScript for better browser functionality