Amadeus bénéficiaire pour la première fois depuis la pandémie

afp

5.11.2021 - 09:20

L'espagnol Amadeus, numéro un mondial des réservations de voyages, est revenu dans le vert au troisième trimestre pour la première fois depuis le début de l'épidémie de Covid-19, grâce à la reprise progressive du trafic aérien.

afp

5.11.2021 - 09:20

Entre juillet et septembre, le groupe de voyage a engrangé un bénéfice ajusté de 23,8 millions d'euros (24,3 millions de francs), contre une perte cumulée de 107 millions d'euros au premier semestre et de 302 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2020 (archives).
ATS

Entre juillet et septembre, le groupe de voyage a engrangé un bénéfice ajusté de 23,8 millions d'euros (24,3 millions de francs), contre une perte cumulée de 107 millions d'euros au premier semestre et de 302 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2020.

Ce chiffre, qui reste inférieur de 92,6% à celui du troisième trimestre 2019, témoigne d'une «amélioration» en cours «aussi bien dans les réservations aériennes que dans le nombre de passagers embarqués, dans toutes les régions», souligne l'entreprise dans un communiqué.

Entre juillet et septembre, 271 millions de passagers ont été embarqués grâce aux services d'Amadeus, contre 165 millions entre avril et juin, précise le groupe, fortement affecté depuis 18 mois par l'effondrement du trafic aérien provoqué par la pandémie de Covid-19.

Le groupe espagnol, dont le coeur de métier est une plateforme de réservation de billets d'avion pour les agences de voyage, compagnies aériennes et sites internet, a ainsi vu son chiffre d'affaires bondir de 76,6% sur un an au 3e trimestre, à 739,1 millions d'euros.

«Cette tendance s'étend à notre branche hôtelière, où nous avons enregistré des résultats en hausse pour l'ensemble des solutions» proposées par le groupe, «notamment les réservations», souligne le directeur général d'Amadeus Luis Maroto, cité dans le communiqué.

Réduction des coûts

Malgré ces bons résultats, la dette financière nette d'Amadeus, qui a gonflé avec la pandémie, a continué de progresser au troisième trimestre. Fin septembre, elle atteignait 3,17 milliards d'euros, contre 3,07 milliards un an plus tôt.

«D'ici la fin de l'année, nous sommes convaincus que notre dynamisme commercial, ainsi que la tendance à la hausse des volumes de voyages, nous permettront de progresser vers la reprise», assure néanmoins Luis Maroto.

Amadeus a mis en place face à la pandémie des mesures de réduction des coûts, comprenant une «réduction de personnel». Selon le groupe, l'ensemble de ces mesures ont permis d'économiser 185,6 millions d'euros depuis le début de l'année 2021.

Selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), 2,3 milliards de personnes devraient prendre l'avion en 2021 et 3,4 en 2022. Ces chiffres sont supérieurs à ceux de 2020 (1,8 milliard) mais restent très éloignés du niveau d'avant crise (4,5 milliards en 2019).

afp