Athènes poursuit ses remboursements anticipés au FMI

ATS

28.12.2020 - 19:28

The Gold moon rises behind the statue of the ancient Greek goddess of wisdom, Athena, atop the Academy of Athens building on Monday, Dec. 28, 2020. (AP Photo/Petros Giannakouris)
Image d'illustration
Source: KEYSTONE/AP Photo/Petros Giannakouris

La Grèce a commencé la procédure pour rembourser 3,6 milliards d'euros au Fonds Monétaire International (FMI), a annoncé lundi le ministre des Finances Christos Staikouras. Le ministre grec des Finances a précisé qu'il s'agissait du remboursement anticipé «de prêts qui doivent expirer en 2021 et 2022».

Athènes avait déjà remboursé de manière anticipée des prêts au FMI en novembre 2019. Au total, avec ces nouveaux remboursements annoncés, le pays aura rendu 80% des prêts à l'instance internationale, soit 6,3 milliards d'euros.

«Le gouvernement (...) malgré les conditions anxiogènes générées par la pandémie, fait tout son possible avec justesse et stabilité pour mener le pays vers une normalité», a assuré le ministre grec des Finances. Selon l'agence de notation Moody's, l'importante dette publique du pays (176% du PIB) pourrait augmenter jusqu'à 200% du produit intérieur brut en 2020 avant de baisser de nouveau en 2021.

En échange de la mise en oeuvre de réformes, douloureuses socialement, pour accroître sa compétitivité et diminuer sa dette publique, Athènes a bénéficié durant la crise (2010-2018) d'un renflouement totalisant quelque 300 milliards d'euros de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du FMI.

Le Mécanisme européen de stabilité (MES), chapeauté par les 19 ministres des Finances de la zone euro, détient la majeure partie de la dette publique de la Grèce. La Grèce a achevé officiellement son troisième et dernier plan de renflouement international en août 2018, s'affranchissant de la tutelle de ses créanciers pour recommencer à se financer seule sur les marchés.

Retour à la page d'accueil

ATS