France voisine

Bas-Rhin: le sort de Caddie de nouveau entre les mains du tribunal

ATS

22.3.2022 - 10:24

Le fabricant de chariots pour supermarchés Caddie est en faillite depuis janvier (photo symbolique).
ATS

Le tribunal judiciaire de Saverne (Bas-Rhin) se penche de nouveau mardi sur la situation du fabricant emblématique de chariots pour supermarchés Caddie, en faillite depuis janvier et qui ne fait l'objet que d'une seule offre de reprise. L'audience de la chambre commerciale, la cinquième depuis le début d'année, s'est ouverte à 09h30.

ATS

22.3.2022 - 10:24

«Aujourd'hui, je suis le seul à tenir une offre pour éviter la liquidation», a expliqué, avant l'audience, Pascal Cochez, le fondateur du groupe du même nom.

Celui-ci propose de reprendre l'unique de site de production de Caddie, situé à Dettwiller (Bas-Rhin) ainsi que 113 des 139 salariés actuels. «Le plan est financé pour une société avec des résultats à l'équilibre», a-t-il affirmé, avouant néanmoins craindre que le tribunal considère insuffisants les fonds apportés, au regard du passé de Caddie qui vit son troisième redressement judiciaire en dix ans.

Avec l'aide de Cochez

Le groupe Cochez, spécialisé dans le transport et les services industriels, est basé à Valenciennes et compte 330 employés au total. Il avait déjà repris partiellement en 2019 les denteliers Desseilles et Noyon, fleurons de l'industrie de la dentelle à Calais.

Le groupe est venu en mars à la rescousse d'une offre initiale de l'actuel président de Caddie, Stéphane Dedieu, et d'associés italiens et allemands qui n'étaient pas parvenus à réunir les fonds nécessaires pour faire cavaliers seuls.

Selon le plan présenté mardi au tribunal, ceux-ci reprendraient 34% du fabricant et le groupe Cochez 66%, apportant au total environ un million d'euros de fonds propres.

ATS