Analyse

L'effet trompeur de la vague record des jeunes pousses

dm

8.1.2021 - 11:02

Jamais autant de jeunes pousses n'ont vu le jour, révèle Creditreform dans un communiqué paru vendredi. Un nouveau record a été établi en décembre 2020, mais les experts de Saint-Gall ne parviennent pas à trancher: cette évolution s'est-elle faite malgré ou à cause de la crise pandémique?

Le batiment de l' office des poursuites et faillites Rhone-Arve photographie ce lundi 27 aout 2001 a Carouge, Geneve. Crise aux offices des poursuites et faillites de Geneve, des rapports mettent le doigt sur de nombreux dysfonctionnements. Les avocats mandates par la Commission de controle de gestion, CCG, du Grand Conseil genevois ont mis en evidence de graves dysfonctionnements aux offices des poursuites et faillites, OPF. Un
deuxieme rapport releve neuf cas de mobbing aux OPF. 
(KEYSTONE/Laurent Gillieron) ===ELECTRONIC IMAGE===
Notamment grâce aux mesures d'aide fédérales, les entreprises qui ont dû mettre la clef sous le paillasson ont été nettement moins nombreuses en 2020 qu'en 2019.
KEYSTONE

Rien qu'en décembre de l'année dernière, 5075 entreprises ont été enregistrées au registre du commerce. Même si habituellement le dernier mois de l'année a la réputation d'être un mois fort à ce sujet, le chiffre de 2019, avec 4404 nouvelles inscriptions, s'avère bien modeste par comparaison.

Sur l'ensemble de 2020, 46'840 entreprises ont été créées, ce qui représente un bond considérable de 5%, un chiffre très surprenant vu la crise, estime Creditreform.

Autre surprise constatée par Creditreform, les entreprises qui ont dû mettre la clef sous le paillasson ont été nettement moins nombreuses en 2020 qu'en 2019. Le nombre de faillites d'entreprises dues au surendettement a même chuté de 16% l'année dernière, grâce à l'ampleur des mesures d'aide de la Berne fédérale.

"Sociétés zombies"

De nombreuses entreprises qui en temps normal auraient fait faillite au cours des derniers mois, sont toujours sur pied. Au final la croissance nette des entreprises a été d'un peu plus de 18'000, ce qui correspond à une envolée de 36%.

Gare aux «sociétés zombies», avertit Credtreform: en effet plus la crise s'éternisera et plus l'État injectera des fonds dans l'économie, plus le nombre de faillites risque d'exploser dès que ces subventions disparaîtront. Outre les faillites tardives des zombies, on découvrirait alors aussi des sociétés confrontées à de nouvelles insolvabilités dues à la conjoncture.

Entretemps les faillites des ménages privés s'accélèrent quelque peu (+0,7% à 8094 cas). Là aussi les conséquences de la crise de pandémique demeurent incertaines. Plus la crise s'allongera et plus les entreprises seront contraintes de déposer le bilan au fil du temps, avec de surcroit une hausse exponentielle de destruction d'emplois. Les personnes, dont le train de vie était assuré par le passé grâce à des prêts, pourraient être affectées.

Retour à la page d'accueil

dm