Conjoncture

La création d'entreprises n'est pas freinée par la crise pandémique

md

6.9.2021 - 09:41

md

6.9.2021 - 09:41

La dynamique du nombre d'entreprises créées en Suisse s'est accélérée au cours des huit premiers mois de l'année en cours, d'autant plus que l'effondrement tant redouté de l'économie au début de la crise pandémique ne s'est pas réalisé.

Pour les quatre derniers mois de l'année, Creditreform s'attend à ce que le nombre d'entreprises devant mettre la clef sous le paillasson avoisinera les 5000, soit 2,1% de plus que l'année précédente. (archives)
ATS

De plus, les attentes des économistes pour les mois à venir sont «très positives» d'une manière générale. Sur les huit premiers mois de 2021, 34'113 sociétés ont vu le jour, ce qui correspond à un bond de 14,3%, souligne l'union suisse des créanciers Creditreform dans son dernier rapport paru lundi.

Pour autant que cette tendance se confirme, «on peut supposer que le chiffre de 50'000 nouvelles entreprises sera largement dépassé» à fin 2021 (51'600 plus précisément), pronostiquent les experts de l'institut saint-gallois.

Parallèlement, le nombre d'entreprises rayées des registres de commerce, notamment en raison de faillites, se situe quasiment au même niveau qu'en 2020, à 19'200 après huit mois, contre 19'165 auparavant.

La croissance nette des entreprises créées sur les huit premiers mois s'est ainsi inscrite à 40%, soit 14'913 nouvelles firmes.

Rien qu'au mois d'août le nombre de faillites des sociétés a chuté de 6,4% à 1765, contre 1886 en août 2020. Cela montre qu'à ce jour malgré la levée des différentes mesures de soutien des autorités fédérales les entreprises sont restées en vie, note Creditreform.

Pour les quatre derniers mois de l'année, Creditreform s'attend à ce que le nombre d'entreprises devant mettre la clef sous le paillasson avoisinera les 5000, soit 2,1% de plus que l'année précédente.

Quant aux nombre de sociétés qui seront effacées du registre pour cause de «carences», selon l'article 731b du code des obligations, il se trouve à un niveau légèrement supérieur que l'année dernière (+4,4%) et devrait progresser de 2,8% à fin 2021.

md