La performance des caisses de pension rebondit en août (UBS)

buc

13.9.2021 - 10:55

Pendant la période sous revue, l'indice UBS des caisses de pension s'est établi à 0,97%, après avoir chuté à 0,29% en juillet. Depuis 2021, les établissements de l'échantillon de la banque aux trois clés ont généré un rendement de 7,41% en moyenne, après déduction des frais (archives).
ATS

Après un accès de faiblesse en juillet, les caisses de pension suisses ont renoué avec une performance solide au mois d'août. Le rebond a été particulièrement marqué pour les établissements de petite taille, selon le relevé mensuel d'UBS publié lundi.

buc

13.9.2021 - 10:55

Pendant la période sous revue, l'indice UBS des caisses de pension s'est établi à 0,97%, après avoir chuté à 0,29% en juillet. Depuis le début de l'année, les établissements de l'échantillon de la banque aux trois clés ont généré un rendement de 7,41% en moyenne, après déduction des frais.

«L'écart de performance de toutes les caisses de pension a été relativement étroit», avec une fourchette de 1,16% signalent les spécialistes d'UBS. Les instituts de petite taille – dont la masse sous gestion est inférieure à 300 millions de francs – ont signé le rebond le plus spectaculaire, à 0,99%, contre 0,18% un mois plus tôt.

Les caisses de pension de taille moyenne (300 millions à un milliard) et les grandes (plus d'un milliard) ont également vu leur performance se redresser, à respectivement 0,98% (0,26%) et 0,94% (0,43%).

Par catégorie d'actifs, le private equity et l'infrastructure ont signé les meilleures performances (+4,03%), suivis des actions mondiales (+3,15%) et les indigènes (+2,28%). La progression liée aux biens immobiliers (+0,32%) aux fonds spéculatifs (+0,74%) et aux obligations en devises étrangères (+0,64%) s'est avérée sensiblement plus modeste, alors les obligations en francs suisses ont reculé de 0,23%.

«Le mois d'août a été un autre mois record pour les actions en 2021», relèvent les experts de la banque aux trois clés, signalant comme seule ombre au tableau la crainte d'une réglementation accrue de certains secteurs en Chine.

Selon eux, malgré des données conjoncturelles mitigées, notamment une inflation supérieure aux objectifs des banques centrales, et la propagation galopante du variant Delta du coronavirus, les restrictions devraient s'amenuiser à la faveur de la réduction des taux d'hospitalisation.

buc