530'000 milliards!

La richesse mondiale enjambe les crises financières et politiques

ib

9.6.2022 - 10:44

La richesse financière mondiale a connu une croissance à deux chiffres pour atteindre 530'000 milliards de dollars en 2021.

En 2023, Hong Kong dépassera probablement la Suisse en tant que domicile gérant le plus grand montant de richesse privée transfrontalière (archives).
ATS

ib

9.6.2022 - 10:44

Elle devrait faire un bond en avant de 80'000 milliards de plus jusqu'en 2026, selon une étude menée par Boston Consulting Group (BCG) publiée jeudi.

En Suisse, les actifs ont augmenté de 5,5% par rapport à l'année dernière pour atteindre 4100 milliards de dollars. D'ici 2026, la fortune helvétique devrait atteindre 4600 milliards, détaille la publication. Avec une croissance annuelle de 3,2% à 1900 milliards les fortunes nationales augmenteraient plus fortement que les fortunes transfrontalières.

Le reste du monde connait une croissance plus prononcée selon l'étude. Le taux de croissance de la richesse privée a pour la première fois depuis des décennies affiché 10,6%, soit 26'000 milliards de dollars, «poussé par la vigueur des marchés boursiers et par l'augmentation de la demande d'actifs réels», précise la dernière publication du BCG.

Cette 22ème édition du rapport annuel sur le secteur de la gestion de patrimoine mondial explique qu'en dépit de l'inflation et du conflit russo-ukrainien, «le développement de la richesse est résilient avec un taux de croissance positif."C'est même «la plus forte croissance depuis deux décennies,» a déclaré Anna Zakrzewski, directrice mondiale de la division Wealth Management de BCG.

Les gestionnaires de patrimoine non traditionnels gèrent actuellement jusqu'à 1000 milliards de patrimoine lié aux crypto-monnaies, et la capitalisation du marché des crypto-monnaies pourrait être multipliée par quatre ou cinq d'ici 2030.

«Hong Kong dépassera probablement la Suisse en 2023»

Géographiquement, l'étude rapporte que l'Asie-Pacifique maintiendra le taux de croissance le plus élevé, la valeur des actifs devant augmenter de 8,4% par an d'ici à 2026. Si ce taux se maintient, la région pourrait abriter près d'un quart de la richesse privée mondiale dans cinq ans.

La richesse au Moyen-Orient et en Afrique pourrait représenter le plus grand bond global de croissance avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 5,4% jusqu'en 2026. De son côté et sur la même période de prévision, l'Amérique du Nord observerait une croissance de la richesse plus lente avec un TCAC estimé à 4,7% (9,1% sur les cinq dernières années). Même constat pour l'Europe Occidentale avec une croissance de sa richesse ralentie passant de 4,5% à 4%.

L'étude du BCG prévoit même «la fin de la domination suisse depuis 200 ans en tant que domicile gérant le plus grand montant de richesse privée transfrontalière. Hong Kong dépassera probablement la Suisse en 2023,» est-il indiqué dans le communiqué.

ib