La vaccination des 5-11 ans avec Pfizer validée aux Etats-Unis

ATS

3.11.2021 - 01:27

La décision des CDC permet à 28 millions de jeunes enfants américains d'être désormais éligibles pour recevoir leurs injections contre le SARS-CoV-2 (archives).
ATS

Les autorités sanitaires américaines ont donné mardi leur recommandation finale au vaccin contre le Covid-19 de Pfizer-BioNTech pour les 5 à 11 ans. Cette décision permet à 28 millions de jeunes enfants américains d'être éligibles à recevoir leurs injections.

ATS

3.11.2021 - 01:27

Quelques jours après avoir été autorisé par l'agence américaine des médicaments (FDA), le vaccin a été recommandé mardi par les centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ultime étape requise pour lancer cette nouvelle phase de la campagne de vaccination attendue par de nombreux parents. Le président américain Joseph Biden a salué un «tournant» dans la lutte contre le Covid-19.

Le vaccin sera toujours administré en deux injections, à trois semaines d'écart. Le dosage a été adapté à 10 microgrammes par piqure, contre 30 microgrammes pour les groupes plus âgés.

«Nous savons que des millions de parents veulent vacciner leurs enfants», a déclaré dans un communiqué Rochelle Walensky, la directrice des CDC. Les premières injections de jeunes enfants peuvent en théorie commencer dès mardi soir.

Décision anticipée

Le gouvernement avait largement anticipé la décision, en se procurant assez de doses pour vacciner tous les enfants de cette tranche d'âge. Depuis l'autorisation de la FDA, «il n'y a pas eu un moment où les équipes n'ont pas récupéré, emballé et envoyé des vaccins» aux quatre coins du pays, a déclaré lundi le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche. «Ils ont travaillé 24 heures sur 24 et continueront à le faire.»

La campagne de vaccination des jeunes enfants «atteindra sa pleine capacité la semaine du 8 novembre», avait-il précisé.

Chez les 5 à 11 ans, plus de 1,9 million de cas de Covid-19 ont été enregistrés aux Etats-Unis, plus de 8300 hospitalisations, plus de 2300 cas de MIS-C (syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique) et une centaine de décès.

Selon les essais cliniques menés par Pfizer sur des milliers d'enfants, le vaccin a démontré une efficacité de 90,7% pour prévenir les formes symptomatiques de la maladie chez cette tranche d'âge.

Outre les protéger de tomber malades, les bénéfices attendus comportent également une baisse du nombre de fermetures de classes, et une possible réduction de la transmission de l'épidémie dans la population générale.

Les doses seront disponibles dans des pharmacies, des hôpitaux pédiatriques, mais aussi dans des cabinets de pédiatres, de médecins de famille, et certaines écoles.

ATS