Le laboratoire américain Merck cesse le travail sur ses vaccins

afp

25.1.2021 - 15:19

Le laboratoire pharmaceutique américain Merck a annoncé lundi qu'il interrompait le travail sur deux potentiels vaccins contre le Covid-19, dont celui développé en collaboration avec l'institut Pasteur en France. Le groupe a estimé qu'ils n'étaient pas plus efficaces que ceux développés par d'autres sociétés.

Face au Covid-19, 48 candidats vaccins sont actuellement en essais cliniques sur l'homme. Mais seuls 11 sont entrés dans la phase 3, la dernière avant l'homologation des autorités.
Image d'illustration.
CHANDAN KHANNA / AFP

Les résultats des premiers essais cliniques sur les vaccins concernés, baptisés V590 et V591, ont montré que «la réponse immunitaire (des personnes à qui ils avaient été administrés, NDLR) était inférieure à celle provoquée par une infection naturelle et à celle rapportée pour les autres vaccins» contre le Covid-19, explique la société dans un communiqué.

L'abandon de ces deux projets de vaccins contre le Covid-19 intervient à un moment où les laboratoires ayant déjà reçu l'autorisation pour leur propre vaccin peinent à répondre à la demande. Le laboratoire français Sanofi avait de son côté annoncé en décembre que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu'attendu.

Merck prévoit en revanche de continuer ses recherches sur deux traitements contre le nouveau coronavirus. Les premiers résultats des essais cliniques sur celui baptisé MK-7110 montrent une réduction de plus de 50% de risque de décès ou d'insuffisance respiratoire chez les patients hospitalisés avec des formes modérées à sévères du Covid-19, affirme la société. Les résultats complets sont attendus au cours du premier trimestre.

L'autre médicament est appelé molnupiravir et est développé avec la société américaine Ridgeback Bio. Les premiers résultats de l'essai clinique en cours sur son efficacité devraient être connus d'ici fin mars également. Merck va par ailleurs continuer d'évaluer le potentiel des plateformes basées sur les virus de la rougeole et de la stomatite vésiculaire.

Le groupe américain va enregistrer une charge financière dans ses comptes du quatrième trimestre, en raison de l'arrêt de ses recherches sur les vaccins contre le Covid-19 mais n'a pas précisé son montant.

Retour à la page d'accueil

afp