Le moral des entrepreneurs plombé par les pénuries

afp

24.9.2021 - 11:00

Le moral des entrepreneurs allemands a de nouveau reculé en septembre, pour le troisième mois d'affilée, alors que le secteur industriel est à la peine en raison de problèmes persistants d'approvisionnement.

afp

24.9.2021 - 11:00

Le moral des entrepreneurs allemands a de nouveau reculé en septembre, pour le troisième mois d'affilée, alors que le secteur industriel est à la peine en raison de problèmes persistants d'approvisionnement. (archives)
ATS

L'indice IFO, basé sur un sondage réalisé auprès de 9000 entreprises, et qui donne un avant-goût de l'activité économique, ressort à 98,8 points, contre 99,6 points en août, légèrement corrigé à la hausse, selon des chiffres publiés vendredi par l'institut.

«Les problèmes d'approvisionnement en matières premières et produits intermédiaires ralentissent l'économie allemande», résume l'IFO dans un communiqué.

En particulier, «l'industrie connaît une récession» liée aux «goulots d'étranglement», faisant que «le grand optimisme des attentes du printemps a presque disparu», ajoute l'institut.

Les carnets de commandes restent bien garnis, mais «la courbe des nouvelles commandes s'aplatit».

Croissance revue à la baisse

Les entreprises jugent ainsi leur situation actuelle nettement moins bonne que les mois précédents, avec la plus forte baisse de cet indicateur depuis mai 2020.

Le jugement global, incluant les services, s'affiche en baisse d'un point sur un mois, à 100,4 points.

La composante de l'indice reposant sur les attentes a, elle, fléchi à 97,3 points, après un repli plus marqué en août.

Le quatrième trimestre s'annonce «difficile», «la question des chaînes d'approvisionnement pouvant même remplacer le Covid-19 comme risque principal», craint Jens-Oliver Niklasch, économiste chez la banque LBBW.

Ces derniers jours, les principaux instituts économiques allemands ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour 2021 invoquant eux aussi le ralentissement d'activité provoqué par les pénuries de matériaux.

afp