Le patron d'UBS dans le viseur de la justice néerlandaise

reu

9.12.2020 - 10:13

Ralph Hamers a remplacé en novembre Sergio Ermotti à la tête d'UBS (archives).
ATS

Le nouveau directeur général d'UBS Ralph Hamers est rattrapé par son passé. La justice néerlandaise a rouvert une enquête sur une affaire de blanchiment d'argent, réglée en 2018 lorsque M. Hamers était patron d'ING.

Un tribunal des Pays-Bas a demandé au ministère public d'enquêter sur le rôle de Ralph Hamers dans ce cas, a annoncé mercredi le numéro un bancaire néerlandais. «UBS a pleinement confiance dans la capacité de Ralph Hamers à diriger» le groupe, a pour sa part ajouté le géant de la Bahnhofstrasse.

ING a dû s'acquitter en 2018 d'une pénalité de 775 millions d'euros (834 millions de francs au cours actuel) en raison d'un contrôle insuffisant sur les comptes de certains clients. A ce jour, il s'agit de l'amende la plus salée de l'histoire des Pays-Bas dans une affaire de blanchiment d'argent. Ralph Hamers a remplacé en novembre Sergio Ermotti à la tête d'UBS.

Retour à la page d'accueil

reu