Coût de la vie

La pandémie a fait gonfler les prix de l'immobilier en 2020 

ck

5.1.2021 - 09:13

La crise du coronavirus a incité les locataires à emménager dans plus grand, voire à devenir propriétaires, entraînant les prix à la hausse.

Un panneau
Outre la hausse des prix des maisons individuelles, les loyers ont aussi augmenté. La région lémanique a par exemple vu les loyers proposés grimper de 2,5% dans le courant 2020.
KEYSTONE

Fin 2020, les prix des maisons individuelles avaient progressé de 5,6% par rapport au début de l'année, selon les derniers chiffres de l'indice Swiss Real Estate Offer, publié mardi par ImmoScout24 et le cabinet de conseil immobilier CIFI SA. Une hausse similaire a été enregistrée pour les appartements en copropriété (+5,5%).

Les loyers n'ont pas échappé à cette tendance haussière, augmentant en moyenne de 1,1% sur l'ensemble du territoire. La région lémanique a même vu les loyers proposés grimper de 2,5% dans le courant 2020. La Suisse orientale (+1,3 %) et le «grand Zurich» (+1,2 %) sont aussi concernés, tout comme le nord-ouest (+0,8 %) et le centre du pays (+0,3 %). En revanche, les loyers ont stagné dans le Mittelland et même diminué au Tessin (-2,6 %).

Réflexions sur le lieu de vie

«L'habitat et l'immobilier figurent tout en haut de la liste des priorités», a souligné Martin Waeber, directeur général d''ImmoScout24, cité dans le document. «Le coronavirus a poussé de nombreuses personnes à réévaluer leur situation de vie», les incitant à avoir «plus d'espace, une surface habitable accrue et, si possible, être propriétaire.» Les prix ont donc subi une pression à la hausse.

En 2021, le coronavirus continuera à influencer le marché immobilier, selon M. Waeber. Il pointe toutefois «les effets d'éventuelles conséquences économiques telles que le chômage et les baisses de salaires.»

Retour à la page d'accueil

ck