Novartis a poursuivi sur la voie du rétablissement au 2e trimestre

jh

21.7.2021 - 09:07

jh

21.7.2021 - 09:07

Le colosse pharmaceutique Novartis a généré entre avril et fin juin des recettes de 12,96 milliards de dollars. La direction assure avoir constaté une normalisation de la demande dans la plupart des pays et des domaines thérapeutiques, à ses niveaux pré-pandémiques.

La direction vise toujours sur l'exercice une croissance hors effets de changes entre 1 et 5% pour le chiffre d'affaires (archives).
ATS

La progression des ventes correspond à rattrapage de 9% ou 14% hors effets de changes. L'oncologie et les génériques restent quelque peu handicapés.

Les traitements originaux de l'unité Innovative Medicines ont contribué à hauteur de 10,6 milliards (+15%), tandis que Sandoz a rapporté 2,4 milliards de dollars en hausse de 11%. Les génériques et biosimilaires regroupés sous la bannière de Sandoz ont à nouveau souffert d'une pression tarifaire, mais les volumes comprimés au plus fort de la pandémie ont repris de l'envergure.

Apurée de tout élément jugé exceptionnel par la comptabilité, l'excédent opérationnel (Ebit) de base a rebondi de 13%, à 4,35 milliards. L'Ebit réel a, lui, explosé de plus de 40% à 3,48 milliards, alimenté par le fruit de cessions en plus d'effets d'échelles.

Le bénéfice net a bondi à 2,9 milliards, contre moins de 1,9 milliards un an plus tôt, porté par un allègement des charges.

La poussée de convalescence dépasse les attentes du consensus AWP, qui articulaient en moyenne une croissance hors effets de changes de 11% à 12,60 milliards. L'Ebit de base était projeté à 4,07 milliards.

Sur les six premiers mois de l'année, la multinationale affiche ainsi un chiffre d'affaires en progression de 7% à 25,4 milliards, soutenu par l'essor des recettes du traitement cardiaque Entresto, de l'antipsoriasique et antiarthritique Cosentyx et de la thérapie génique Zolgensma. Le bénéfice s'inscrit pile à cinq milliards.

La direction vise toujours sur l'exercice une croissance hors effets de changes entre 1 et 5% pour le chiffre d'affaires et autour de 5% pour l'excédent d'exploitation de base au niveau du groupe. Sandoz risque d'accuser une contraction de 1 à 5% de ses revenus et l'Ebit de base de fondre de 10% à 15%.

jh