Près de 400'000 millionnaires en Suisse

19.6.2018 - 11:04, ATS

Le nombre de millionnaires s'est accru de 7% l'an dernier en Suisse pour se monter à 389'200 personnes, ce qui place le pays au 7e rang mondial en chiffres absolus pour cette catégorie de population.

A l'échelle planétaire, la fortune cumulée des millionnaires atteint un nouveau record pour dépasser les 70'000 milliards de dollars (69'491 milliards de francs), révèle une étude publiée mardi par Capgemini.

La prospérité économique a fait bondir les statistiques des millionnaires pour la sixième année consécutive, selon la dernière livrée du World Wealth Report de Capgemini. La hausse globale du patrimoine s'est élevée à 10,6%, soit la deuxième plus forte croissance depuis 2011.

La richesse de ces personnes fortunées, que Capgemini définit par l'acronyme HNWI pour "high net worth individuals" et qui implique la possession d'un patrimoine d'au moins un million de dollars (près d'un million de francs) hors résidence principale, objets d'art et de collection de biens courants, a augmenté dans toutes les régions du monde.

Et la Suisse tire bien son épingle du jeu. Elle abritait fin 2017 pas moins de 389'200 millionnaires, contre 363'900 douze mois plus tôt.

Le monde compte 18,1 millions de HNWI, contre moins de 11 millions en 2010. La grande majorité (près de 90%) jouit d'une fortune entre 1 et 5 millions de dollars, tandis que 175'000 personnes sont considérées comme ultra-riches (ultra-HNWI), avec plus de 30 millions en leur possession.

Suisse largement surreprésentée

Seuls six pays comptent plus de millionnaires que la Suisse: les Etats-Unis (5,28 millions de personnes), le Japon (3,16 millions), l'Allemagne (1,37 mio), la Chine (1,26 mio), la France (629'000) et le Royaume-Uni (575'000). Mais proportionnellement à sa population, la Suisse arrive largement en tête. Près d'un habitant sur 20 y est millionnaire (4,6%), contre par exemple moins d'un sur cent en France et moins de 2% aux Etats-Unis. Des pays comme l'Italie ou l'Espagne sont loin derrière.

Plus de six millionnaires sur dix (61,2%) vivent dans les pays du top 4 du classement (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Chine). Avec sa hausse de 7% du nombre de millionnaires, la Suisse se situe dans la moyenne de la croissance européenne, et cela en dépit des pressions sur la place financière helvétique.

Globalement, l'augmentation la plus soutenue est intervenue dans les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord, qui abritent à elles seules les trois quarts du 1,6 million de nouveaux millionnaires recensés à travers le monde. La fortune globale de la tribu des HNWI excède pour la première fois les 70'000 milliards de dollars et devrait atteindre les 100'000 milliards à l'horizon 2025, note le rapport.

Prudence face aux cryptodevises

Les plus riches parmi les riches (ultra-HNWI, soit les personnes possédant au moins 30 millions de dollars) ont davantage encore profité du boom. Leur fortune totale a augmenté de 12% en moyenne.

Les très bonnes performances boursières ont grandement contribué à ces résultats, de pair avec une croissance mondiale qui s'est portée à 3%. Le produit des placements du patrimoine confié à des gestionnaires de fortune par les millionnaires s'est accru de 27,4%.

Les actions restent le principal avoir financier des millionnaires (avec une part de 30,9% au premier trimestre 2018), devant les liquidités. L'immobilier compte pour 16,8% du patrimoine. A noter que les millionnaires de moins de 40 ans font état d'une croissance de leurs placements plus de deux fois supérieure à celle de leurs aînés: +37,9%, contre +16,9% dans les classes d'âge inférieures.

Les riches restent dans l'ensemble encore prudents face aux cryptomonnaies, moins de 30% d'entre eux se disant "très intéressés" par cette catégorie d'actifs. La tendance est cependant clairement à la hausse, en particulier chez les moins de 40 ans, qui y décèlent un important potentiel et souhaiteraient être mieux informés à ce sujet par leurs gérants.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles