Recul des dépôts de brevets en 2019 pour la première fois en 10 ans

sn, ats

7.12.2020 - 09:01

Le nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) Daren Tang estime que l'innovation va porter la situation après la pandémie (archives).
ATS

Les demandes de brevets ont reculé en 2019 pour la première fois en dix ans dans le monde, de 3% à environ 3,23 millions. La pandémie rend la propriété intellectuelle «plus importante» mais va laisser des traces, estime l'ONU.

Les données de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), dévoilées lundi à Genève et qui portent sur environ 150 pays au total, précèdent le coronavirus. «La pandémie a accéléré les tendances observées de longue date, en favorisant l'adoption de nouvelles technologies et en accélérant la numérisation» de la société, a affirmé le nouveau directeur général Daren Tang.

«La propriété intellectuelle deviendra encore plus importante pour un plus grand nombre de pays dans le monde» après le coronavirus, selon lui. Alors que des discussions difficiles ont lieu à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur de possibles exceptions aux brevets pour les technologies contre le coronavirus, M. Tang a dit à la presse souhaiter une propriété intellectuelle et des vaccins sur laquelle tous puissent s'appuyer.

«Ce n'est pas seulement une question de propriété intellectuelle. Mais aussi de filières d'approvisionnement» et d'autres composantes, a-t-il ajouté. Il salue les entreprises qui ont annoncé partager leur propriété intellectuelle.

Les chiffres pour cette année ne seront connus que l'année prochaine. Si la crise a laissé des traces sur le recours à l'innovation, la situation est «un peu plus optimiste» qu'il y a quelques mois, affirme l'économiste en chef de l'OMPI.

Et certaines entreprises technologiques ont observé des avancées positives, alors que les vaccins contre le coronavirus ont été rendus possibles grâce à des composantes de propriété intellectuelle.

Recul en Chine

La Chine a été parmi les premières économies à s'améliorer dans la crise. Mais la situation reste inférieure à ce qu'elle aurait été sans la pandémie, dit l'économiste en chef.

Pour les chiffres de 2019 dévoilés lundi, malgré un recul de plus de 9%, le premier depuis plus de 20 ans, la Chine reste la plus innovante, mais désormais à moins d'1,5 million de demandes de brevets. Des changements réglementaires dans ce pays pour améliorer le dispositif expliquent cette situation.

La Chine a toutefois lancé deux fois plus de dépôts que le second pays, les Etats-Unis, à moins de 630'000 mais en augmentation d'un peu plus de 4%. Le Japon reste troisième même si le nombre de demandes a un peu baissé, de 1%, à 307'000.

Suivent la Corée du Sud, en extension de 4,3%, à plus de 218'000, et l'Office européen des brevets (OEB), en augmentation presque similaire, à un peu moins de 185'000. Comme en 2018, l'Asie a alimenté deux tiers des demandes.

Chine première partout

Sur les dépôts internationaux, les Etats-Unis restent à la première place avec plus de 235'000 d'entre eux. Ils devancent le Japon à plus de 206'000, l'Allemagne à environ 105'000, la Chine, qui devient quatrième, à moins de 85'000 et la Corée du Sud, à environ 77'000.

Au total, le nombre de brevets attribués a lui augmenté de 7% pour atteindre environ 15 millions. Les Etats-Unis restent devant la Chine et le Japon.

Côté marques, le nombre de demandes s'est étendu de près de 6% à 11,5 millions couvrant plus de 15 millions de composantes. La Chine arrive aussi largement devant avec environ 7,9 millions de composantes et a le plus contribué à l'augmentation des dépôts avec de grands pays à revenus intermédiaires.

Elle devance les Etats-Unis, à plus de 670'000, et le Japon, à plus de 546'000. L'Asie a rassemblé plus de 70% des demandes. Au total, plus de 58 millions de marques étaient actives en 2019, en extension de plus de 15%, dont près de la moitié en Chine.

Pour les dessins et modèles industrialisés, environ 1,05 million de demandes pour plus d'1,35 million de composantes ont été déposées, en augmentation de 1,3%. La Chine est première avec un peu moins de 53%, devant l'UE et la Corée du Sud. Au total, l'Asie a encore rassemblé plus de deux tiers des demandes.

Retour à la page d'accueil

sn, ats