Samsung: les smartphones font bondir le bénéfice au 1er trimestre

afp

29.4.2021 - 09:55

afp

29.4.2021 - 09:55

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé une hausse de 46,3% de son bénéfice net au premier trimestre, notamment due à la vente solide de ses smartphones.

Si toutes les régions ont contribué à la reprise, c'est en particulier la zone Europe, Moyen-Orient et l'Afrique qui s'est le plus solidement relevée du choc de 2020. (archives)
ATS

Samsung Electronics est le fleuron du groupe Samsung qui est de loin le plus grand des conglomérats familiaux -les «chaebols»- qui dominent la 12e économie du monde.

La bonne santé du groupe est cruciale pour celle de l'économie sud-coréenne puisqu'il représente à lui seul 20% du Produit intérieur brut (PIB) national.

Le résultat net pour la période comprise entre janvier et mars a été de 7100 milliards de won (5,8 milliards de francs), a précisé dans un communiqué le groupe de téléphonie mobile, premier fabricant mondial de smartphones et de puces mémoire.

«Les ventes solides de smartphones et de produits électroniques grand public ont dépassé les revenus moindres des (ventes de) semi-conducteurs et dispositifs d'affichage», a indiqué la compagnie dans un rapport.

La tendance mondiale au télétravail a entraîné une explosion de la demande en matériel fonctionnant avec des puces Samsung, de même qu'en téléviseurs, machines à laver ou appareils d'électroménager.

«Mais une fois améliorée la situation sanitaire due au coronavirus avec la distribution de vaccins, la croissance des ventes d'appareils électroménagers va être plus lente qu'en 2020 car les gens vont passer plus de temps à l'extérieur», a prévenu James Kang, chercheur auprès de Euromonitor International.

Le bénéfice opérationnel a augmenté de 45,4% à 9.400 milliards de won, tandis que les ventes ont enregistré une hausse de 18,2% à 65.400 milliards de won.

Des analystes font valoir que le lancement de son Galaxy S21 en janvier, plus d'un mois avant la présentation initiale, a aussi contribué à l'embellie des résultats.

Déboires avec la justice

«Samsung reste le plus grand vendeur avec 77 millions de smartphones vendus dans le monde durant le premier trimestre, une croissance de 32% sur un an», a dit Neil Mawston de Strategy Analytics.

La présentation des résultats intervient alors que les héritiers de Samsung ont annoncé mercredi qu'ils comptaient notamment céder des toiles de Picasso, Monet ou Gauguin pour régler les droits de succession consécutifs au décès de leur père, et qui s'élèvent à près de 9 milliards d'euros.

Malgré ses succès commerciaux, le groupe doit composer avec les déboires de son héritier Lee Jae-yong, qui est officiellement le vice-président de Samsung Electronics mais en est de facto le patron.

Après un long processus judiciaire que Samsung a traîné comme un boulet, et au terme d'un nouveau procès, le petit-fils du fondateur du groupe a été condamné en janvier à deux ans et demi de prison pour corruption et détournement de fonds dans le retentissant scandale qui avait précipité la destitution en 2017 et l'incarcération de l'ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye.

Il a renoncé à faire appel, ce qui pourrait permettre sa libération anticipée. En attendant, son incarcération pourrait selon les experts entraver le processus décisionnel du groupe.

Lee Jae-yong avait en mai 2020 présenté ses excuses devant les médias pour les scandales à répétition, promettant qu'il n'y aurait «plus de polémique» et s'engageant à ne pas transmettre le contrôle du groupe à ses enfants.

Par le passé, il est arrivé que des patrons de chaebols condamnés bénéficient d'une grâce présidentielle eu égard à leur contribution à l'économie du pays.

Certains experts estiment que l'absence prolongée de M. Lee du fait de son incarcération pourrait nuire à la prise de décision, en particulier concernant les investissements futurs de Samsung.

afp