Viticulture

Vigne: Foyers de flavescence dorée en Valais

ATS

6.11.2020 - 13:13

Jaunisse de la vigne la plus redoutable, la flavescence dorée est de retour dans deux communes valaisannes (photo d'illustration).
Source: KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

Deux foyers de flavescence dorée ont été découverts à Port-Valais et à Ardon (VS). La lutte s'organise contre cette redoutable jaunisse de la vigne qui se dissémine très rapidement. Le dernier cas observé dans le canton date de 2016.

Le laboratoire d'Agroscope a analysé 286 échantillons suspects provenant de 125 parcelles. Verdict: 38 ceps positifs à la flavescence dorée sur 81 ceps analysés sur la commune de Port-Valais et 2 ceps positifs à Ardon provenant de deux parcelles contigües, détaille l'Etat du Valais vendredi dans un communiqué.

Provoquée par un micro-organisme transmis par un insecte, la cicadelle Scaphoïdeus titanus, la flavescence dorée tue les ceps atteints et met en péril tout le vignoble. La lutte est donc obligatoire et les viticulteurs des périmètres concernés «sont tenus d'effectuer des traitements insecticides en 2021», indique le canton.

Ce dernier souligne que Port-Valais et Ardon ainsi que la commune de Vétroz «sont déclarées jusqu'à nouvel avis communes réglementées». Le déplacement des plantes, greffons et autres boutures y sont notamment interdits, sauf exception sous contrôle officiel.

Surveiller et annoncer

Les viticulteurs sont tenus de surveiller et d'annoncer les éventuels ceps atteints. Les contrôles phytosanitaires sont cruciaux et c'est d'ailleurs grâce à la surveillance menée sur l'ensemble du canton par l'Office de la viticulture en collaboration avec les vignerons professionnels que les ceps contaminés ont été débusqués, note le canton.

La flavescence dorée figure parmi les maladies de quarantaine soumises à déclaration obligatoire par l'ordonnance fédérale sur la santé des végétaux. Sa présence a été confirmée en Suisse en 2004. En Valais, le dernier cas a été observé à Fully en 2016 et la maladie n'était plus réapparue depuis 2018.

Retour à la page d'accueil

ATS