Volkswagen cale au troisième trimestre 

afp

28.10.2021 - 09:45

Le géant allemand de l'automobile Volkswagen a annoncé jeudi une chute de 12% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre sur un an, à 2,8 milliards d'euros (2,9 milliards de francs), en raison des pénuries mondiales de semi-conducteurs.

afp

28.10.2021 - 09:45

"Le manque mondial de semi-conducteurs a particulièrement pesé sur le troisième trimestre", explique Volkswagen, qui a dû fermer plusieurs usines pour des durées variables (archives).
ATS

«Le manque mondial de semi-conducteurs a particulièrement pesé sur le troisième trimestre», explique dans un communiqué le groupe, qui a dû fermer plusieurs usines, pour des durées variables, par manque de puces électroniques.

Les ventes de voitures ont également fléchi de 24% comparé à un troisième trimestre 2020 pourtant déjà faible, affecté par la pandémie de Covid-19.

Volkswagen abaisse pour cette raison sa prévision de ventes pour l'ensemble de l'année. Le marché chinois a été «particulièrement touché» par le manque de composants et la demande élevée des clients «n'a pu y être satisfaite».

Le nombre de voitures vendues se situera «dans l'ordre de grandeur» de l'année passée, alors que le groupe prévoyait jusqu'ici une hausse «sensible». Volkswagen n'a pour autant pas abaissé sa prévision de rentabilité, et s'attend à une marge entre 6,0% et 7,5%, alors que cette donnée très suivie par les analystes est tombée à 4,9% entre juillet et septembre.

Le chiffre d'affaires doit également ressortir «nettement» au-dessus de 2020, aidé, comme au trimestre passé, par un report des ventes vers des modèles premium plus rentables.

Les commandes sont là

«Les résultats du troisième trimestre montrent que nous devons avancer de manière décisive sur l'amélioration de la productivité dans la branche volume», qui inclut notamment les marques VW, Seat et Skoda, a commenté le patron Herbert Diess dans un communiqué, alors qu'un conflit plane avec les syndicats sur une réorganisation de l'usine historique de Wolfsburg.

Malgré cette mauvaise performance opérationnelle, le groupe affiche au troisième trimestre un bénéfice net en légère progression de 5,6%, à 2,9 milliards d'euros.

Souffrant particulièrement du manque de composants, cette branche phare de l'activité du groupe a même enregistré une «perte d'exploitation» au troisième trimestre «malgré des carnets de commande remplis», note le constructeur.

«Dans toute l'industrie, le risque de pénuries ou d'interruptions dans l'approvisionnement s'est accentué» avec des effets ressentis depuis le début deuxième semestre, explique Volkswagen.

afp