Wall Street fait du surplace avec l'annonce des pertes d'emploi

ATS

6.10.2017 - 22:47

New York

La Bourse de New York a fini sur une note indécise vendredi, seul le Nasdaq Composite poursuivant sa série de records de clôture alors que le Dow Jones et le S&P 500 l'interrompent.

Tous deux étaient sous le coup de l'annonce par le département du Travail d'une première destruction d'emplois en sept ans pour le mois de septembre.

L'indice Dow Jones a cédé 0,01%, soit 1,72 point, à 22'773,67. Le S&P-500, plus large, a perdu 2,74 points, soit 0,11%, à 2549,33. Le Nasdaq Composite a gagné de son côté de 4,82 point (+0,07%) à 6.590,18, soit un cinquième record de suite.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow affiche néanmoins une hausse de 1,6%, le S&P 500 une progression de 1,2% et le Nasdaq un gain de 1,5%. Il s'agit de la quatrième hausse hebdomadaire consécutive du Dow et du S&P 500.

Sous le coup des perturbations provoquées par les ouragans Harvey et Irma, l'économie américaine a détruit 33'000 postes non agricoles le mois dernier , en particulier dans le tourisme et l'hôtellerie. Il s'agit de la première baisse de l'emploi non agricole aux Etats-Unis depuis septembre 2010.

En dépit de ces destructions de postes, le taux de chômage a reculé de deux dixièmes de point de pourcentage par rapport au mois précédent, à 4,2%, au plus bas depuis février 2001. Et le salaire horaire moyen a augmenté de 0,5% en septembre après une hausse de 0,2% en août. Sur un an, sa hausse ressort à 2,9%, au plus haut depuis décembre 2016, après 2,7% en août.

Sous le coup d'un nouveau recul des cours du pétrole, le compartiment énergétique a cédé 0,82%, accusant l'une des plus fortes baisses sectorielles du jour.

Les distributeurs de produits pharmaceutiques, tels Walgreens Boots Alliance (-4,87%) et CVS Health (-4,92%) figurent parmi les replis les plus marqués du S&P 500 après une information de la chaîne CNBC disant qu'Amazon.com était sur le point de décider de vendre des médicaments sur ordonnance.

Le titre Costco a plongé de 5,97%, accusant le recul le plus prononcé du S&P 500 suite à l'annonce par la chaîne de magasins d'entrepôt disant que ses marges avaient baissé en raison de dépenses pour fidéliser ses clients.

Du côté des hausses, l'action General Cable a bondi de 5,26% après que des sources ont dit que le fabricant de câbles avaient reçu des offres de rachat de ses concurrents européens Prysmian, Nexans et NKT.

Retour à la page d'accueil

ATS