Zone euro L'inflation baisse à 5,5% grâce aux prix de l'énergie

afp

30.6.2023 - 11:50

Le taux d'inflation annuel de la zone euro a poursuivi sa baisse en juin, tombant à 5,5% après 6,1% en mai, grâce à un net reflux des prix de l'énergie, a annoncé vendredi Eurostat.

Malgré son repli en juin à la faveur des baisses de prix de l'énergie ,l'inflation reste très au-dessus de l'objectif de 2% que se fixe la Banque centrale européenne (archives).
Malgré son repli en juin à la faveur des baisses de prix de l'énergie ,l'inflation reste très au-dessus de l'objectif de 2% que se fixe la Banque centrale européenne (archives).
ATS

30.6.2023 - 11:50

Le chiffre est légèrement meilleur que les attentes des analystes de Bloomberg qui tablaient sur un taux de 5,6%. La hausse des prix à la consommation reste cependant particulièrement élevée dans l'alimentation (11,7%), selon les données détaillées de l'office européen des statistiques.

L'inflation reste très au-dessus de l'objectif de 2% que se fixe la Banque centrale européenne (BCE), qui a enchaîné les relèvements de ses taux directeurs pour tenter de l'endiguer.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a laissé entendre mardi que l'institution augmenterait encore ses taux lors de sa réunion de politique monétaire de juillet, après les avoir déjà relevé en juin. «Notre travail n'est pas fini. Sauf changement important dans nos perspectives, nous poursuivrons le relèvement des taux en juillet», a-t-elle déclaré.

L'inflation était repartie légèrement à la hausse à 7% en avril (+0,1 point), interrompant une série de cinq baisses mensuelles consécutives. Mais elle a repris son mouvement baissier depuis mai.

Elle avait atteint un record en octobre 2022, à 10,6% en glissement annuel, après un an et demi de hausse ininterrompue, accélérée par la guerre en Ukraine dans le sillage de la reprise économique post-Covid.

En juin, l'indice des prix à la consommation a pu se replier grâce à la chute des tarifs de l'énergie (carburants, électricité, gaz...) de 5,6% sur un an, après déjà un recul de 1,8% en mai.

La principale contribution à l'inflation vient désormais des prix de l'alimentation (y compris alcool et tabac), qui ont encore flambé de 11,7% en juin, en ralentissement tout de même par rapport à mai (+12,5%).

De même, la hausse des prix des biens industriels (hors énergie) s'est légèrement ralentie en juin (+5,5% après 5,8% en mai).

Le renchérissement des tarifs des services s'est en revanche accéléré à 5,4%, après 5% en mai.

Parmi les 20 pays partageant la monnaie unique, le Luxembourg (1%), la Belgique (1,6%) et l'Espagne (1,6%) ont connu en juin les taux d'inflation les plus faibles, selon Eurostat.

La hausse des prix à la consommation a reculé de 0,7 point en France, pour s'établir à 5,3% sur un an. En revanche en Allemagne l'inflation s'est de nouveau accélérée en juin à 6,8% (+0,5 points).

Le taux le plus élevé a été enregistré en Slovaquie (11,3%), devant l'Estonie (9%).

afp