Etats-Unis

Biden rend un hommage poignant au policier du Capitole tué

ATS

13.4.2021 - 22:49

Joe Biden a rendu mardi un hommage très personnel au policier tué par un homme qui avait «intentionnellement» précipité sa voiture contre les forces de l'ordre devant le Capitole. L'attaque était survenue trois mois après l'assaut meurtrier contre le siège du Congrès à Washington.

epa09133674 US President Joe Biden speaks during the service for U.S. Capitol Officer William “Billy” Evans, as his remains lie in honor in the Capitol Rotunda in Washington, DC, USA, on 13 April 2021. Officer Evans was killed in the line of duty 02 April when a driver rammed his vehicle into Evans and another officer before crashing into a security barrier at the North entrance to the Capitol. EPA/TOM WILLIAMS / POOL
Le président Joe Biden durant son hommage au policier tué.
KEYSTONE/EPA/TOM WILLIAMS / POOL

ATS

13.4.2021 - 22:49

Brisant un profond silence, le président américain a pris la parole sous le dôme du Capitole, dans la rotonde où venait d'être placée la dépouille du policier William Evans.

Le 2 avril, un jeune homme noir de 25 ans, Noah Green, avait foncé «intentionnellement» en voiture sur deux agents qui gardaient l'une des entrées, selon la police du Capitole. Il était ensuite sorti du véhicule en brandissant un grand couteau et s'était précipité vers un autre agent, qui l'avait abattu.

Motivations pas révélées

Ses motivations n'ont pas été révélées. Des médias ont diffusé la photo d'un jeune homme noir, ainsi que des extraits de sa page Facebook, sur laquelle il exprimait sa sympathie pour le dirigeant du mouvement «Nation of Islam», Louis Farrakhan, régulièrement dénoncé pour avoir tenu des propos antisémites.

William Evans, 41 ans, a été tué lors de l'attaque, qui a blessé un autre policier.

«Un héros»

«Votre fils, votre époux, votre frère, votre papa était un héros», a déclaré Joe Biden à la famille du policier mort, dont ses deux jeunes enfants qui tenaient chacun un nounours. La fillette, Abigail, a essuyé les larmes de sa mère. Son fils, Logan, portait une casquette de policier.

«Je sais ce que vous ressentez. J'ai enterré deux de mes enfants», a-t-il confié. Le président démocrate avait perdu une fille et sa première épouse dans un accident de voiture en 1972, puis un fils, décédé d'un cancer du cerveau en 2015.

Gestes affectueux

Ce type de cérémonie est d'ordinaire réservée aux présidents, membres du Congrès et autres hauts responsables américains. Sa solennité a été atténuée par des gestes affectueux, comme lorsque Joe Biden s'est levé pour ramasser un jouet des enfants: un petit Capitole en miniature. Puis leur a donné une médaille commémorative.

Les responsables du Congrès ont souligné que cette attaque était survenue peu après l'assaut mené contre le Capitole par des manifestants pro-Trump le 6 janvier, qui a fait cinq morts.

Un policier, Brian Sicknick, 42 ans, était décédé au lendemain de cette attaque. Accusé d'"incitation à l'insurrection» par la Chambre des représentants, l'ex-président Donald Trump avait été acquitté par le Sénat en février.

ATS