Britney Spears demande la fin de la tutelle pour se marier

ATS

23.9.2021 - 00:00

Britney Spears et Sam Asghari se sont rencontrés en 2016 sur le tournage d'un clip vidéo pour le titre "Slumber Party" (archives).
ATS

La chanteuse américaine Britney Spears demande à un tribunal de Los Angeles de mettre un terme à la mesure de tutelle la plaçant sous le contrôle de son père, afin de pouvoir se marier, selon une requête déposée mercredi. L'audience est prévue la semaine prochaine.

ATS

23.9.2021 - 00:00

La star de la pop américaine, qui avait jugé «abusive» cette tutelle sous laquelle elle est placée depuis treize ans, a récemment annoncé ses fiançailles avec Sam Asghari.

Son père Jamie Spears a officiellement demandé le mois dernier à la justice de mettre fin à la mesure de tutelle, prenant acte du fait que la chanteuse «croit qu'elle peut gérer sa propre vie» désormais.

D'après la requête déposée mercredi par l'avocat de Britney Spears, cette dernière «a entamé les démarches pour engager un avocat spécialisé dans le droit de la famille pour rédiger un contrat de mariage», ce qui nécessiterait l'aval des tuteurs de la chanteuse.

Tuteur provisoire

«Etant donnée que la relation entre Mme Spears et ce tuteur [son père, ndlr] est rompue», l'implication de Jamie Spears dans ce processus irait à l'encontre des intérêts de la star, argumente la requête. Le document demande donc au tribunal de «suspendre M. Spears» lors de la prochaine audience, fixée au 29 septembre, pour le remplacer par un tuteur provisoire, le temps que la mesure de tutelle soit totalement levée.

Britney Spears et Sam Asghari se sont rencontrés en 2016 sur le tournage d'un clip vidéo pour le titre «Slumber Party».

Britney Spears, 39 ans, a eu deux enfants avec son ex-mari, le chanteur Kevin Federline. Elle a également été très brièvement mariée à Las Vegas avec un ami d'enfance, Jason Alexander: l'union a été annulée 55 heures plus tard.

L'artiste avait été placée sous tutelle en 2008, après des troubles psychologiques très médiatisés. Elle s'est publiquement opposée à sa tutelle lors de témoignages face à la justice ou dans des publications sur les réseaux sociaux.

ATS