Une apicultrice enceinte se met en scène avec des abeilles et des serpents

9.10.2018 - 07:17, jfk

Pour ses photos de grossesse, Emily Mueller joue la carte des associations mythiques et des animaux potentiellement dangereux.
Photo: Dukas
Vêtue d’une robe blanche, la future maman de 34 ans pose en toute innocence avec un serpent en guise de collier…
Photo: Dukas
... ou ici telle Eve la pécheresse avec un python jaune autour du cou.
Photo: Dukas
Mueller a déjà donné naissance à trois enfants, Cadyn (11 ans), Madelynn (4 ans) et Westyn (2 ans).
Photo: Dukas
La photographe ne tarit pas d’éloges à l’égard de son audacieuse cliente: «Ses idées sont aussi uniques qu’elle. C’est l’une des raisons pour lesquelles je l’aime tant!».
Photo: Dukas
Pour cette photo, l’apicultrice couverte d’abeilles prend la pose à la manière de Cléopâtre.
Photo: Dukas

Après avoir donné naissance à plusieurs reprises à des bébés mort-nés, Emily Mueller a de nouveau bon espoir. L’apicultrice américaine porte un bébé sous son cœur, un python autour du cou et 16’000 abeilles sur le ventre.

La jeune femme de 34 ans veut que les photos de sa grossesse témoignent de son amour pour les précieuses abeilles, si utiles pour la nature et l’homme. «Les abeilles représentent la vie et la mort», a déclaré Mueller au site d’actualités Cleveland. «Nous avons vécu trois fausses-couches et ces photos sont consacrées à la vie et à la mort, aux enfants que nous avons eus.»

Mueller dirige une entreprise avec son mari Ryan (38 ans). Outre la production de miel, elle propose également un service d’élimination en douceur des colonies d’abeilles indésirables. Selon le quotidien BILD, les deux apiculteurs originaires d’Akron, dans l’Ohio, possèdent 25 ruches et s’occupent chaque jour du bien-être d’environ 1,2 million d'insectes.

Pour ses photos de grossesse avec ses petites protégées bourdonnantes, la jeune maman de trois enfants a choisi de prendre l’apparence d’une statue de la reine Cléopâtre. Les abeilles recouvrent ses cheveux, la peau peinte en or de son visage et de son cou. Utilisant la reine comme un leurre, Mueller a réussi à draper les insectes à sa façon, comme le rapporte le magazine People.

Les photos avec les serpents constricteurs montrent Mueller dans une robe de mariée blanche classique, puis avec un python de plus de deux mètres de long, telle Eve dans le jardin d’Eden. Sur Facebook, la photographe Kendrah Damis ne tarit pas d’éloges à l’égard de son audacieuse cliente: «Ses idées sont aussi uniques qu’elle. C’est l’une des raisons pour lesquelles je l’aime tant!»

Body art: quand des personnes se transforment en œuvres d'art

Elle découvre son cancer du sein suite à une cure d'amaigrissement

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles