Violence en Chine

Neuf personnes arrêtées après une agression contre des femmes

ATS

11.6.2022 - 09:12

Neuf personnes ont été arrêtées après une attaque brutale contre un groupe de femmes dans un restaurant en Chine, a annoncé la police samedi. Cette affaire a suscité un tollé contre la violence masculine.

Les publications sur l'agression ont été vues des centaines de millions de fois sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs ont dénoncé les comportements sexuels prédateurs et exhorté les autorités à sévir contre la violence.
ATS

ATS

11.6.2022 - 09:12

Deux femmes hospitalisées à la suite de l'incident sont «dans un état stable et leur vie n'est pas en danger», tandis que deux autres ont subi des blessures mineures, ont indiqué les autorités vendredi.

Les images de l'agression, largement diffusées en ligne, montrent un homme qui semble placer sa main sur le dos d'une femme alors qu'elle partage un repas avec deux autres personnes dans un restaurant de la province de Hebei, dans le nord de la Chine.

La femme le repousse, puis l'homme semble la frapper, avant que d'autres personnes ne la traînent à l'extérieur et lui assènent une série de coups alors qu'elle est au sol, tandis qu'une autre femme est également poussée au sol.

La police de la ville de Tangshan a déclaré samedi avoir arrêté huit personnes soupçonnées d'agression violente et de «provocation de troubles», et indiqué que les recherches se poursuivaient pour retrouver un autre suspect.

Violences domestiques omniprésentes

La vidéo a relancé un débat en ligne sur le harcèlement sexuel et la violence sexiste en Chine, où les associations de défense des droits des femmes affirment en outre que les violences domestiques restent omniprésentes et peu signalées.

Les publications sur l'agression ont été vues des centaines de millions de fois sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs ont dénoncé les comportements sexuels prédateurs et exhorté les autorités à sévir contre la violence.

«Comment ce genre de choses peut-il encore se produire en 2022?» commentait un internaute, plaidant pour que les responsables écopent «de peines criminelles» et appelant à «ne laisser aucun d'entre eux s'échapper».

Une femme mariée sur quatre

Environ une femme mariée sur quatre en Chine a subi des violences domestiques, selon une enquête réalisée en 2013 par la Fédération des femmes de Chine.

L'année dernière, un Chinois a été condamné à mort pour avoir assassiné son ex-femme alors qu'elle était en train de diffuser en direct sur les réseaux sociaux, dans une affaire qui a choqué le pays.

ATS