Condamné 32 ans après grâce à l'ADN

ATS

25.7.2019 - 04:54

Tout au long de son procès, l'accusé a maintenu être innocent du double meurtre.
Source: KEYSTONE/AP The Herald/OLIVIA VANNI

Un Américain, confondu par son ADN et son arbre généalogique, a été condamné mercredi à la réclusion à perpétuité à l'issue du premier procès impliquant cette technique d'enquête révolutionnaire.

À la fin juin, l'homme, un chauffeur routier de 56 ans, avait été reconnu coupable par un jury du meurtre de deux jeunes canadiens en 1987 près de Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

Une femme de 18 ans avait été abattue d'une balle dans la tête et son petit ami était mort étranglé, un paquet de cigarettes enfoncé dans la gorge. Après des décennies d'enquête infructueuse, la police avait finalement annoncé en mai 2018 avoir arrêté un suspect grâce à la «généalogie génétique».

Un mois plus tôt, cette méthode avait fait les gros titres en menant à l'arrestation d'un autre homme, soupçonné d'être le «tueur du Golden State», auteur de douze meurtres et d'une cinquantaine de viols en Californie dans les années 1970 et 1980.

Arbres généalogiques reconstruits

Dans les deux cas, l'ADN retrouvé sur les scènes de crime a été comparé à la base de données d'un site public de généalogie, GEDmatch. Sur ce site, les personnes ayant réalisé des tests ADN – une pratique en vogue aux Etats-Unis – peuvent entrer leur profil génétique pour retrouver des parents éloignés et compléter leur arbre généalogique.

Une fois que les enquêteurs ont identifié des cousins du profil suspect, ils ont reconstruit leurs arbres généalogiques et, en les croisant, sont arrivés aux suspects.

Cette technique a permis de résoudre environ 70 dossiers restés des années sans réponse. Certains suspects identifiés ont été condamnés après avoir plaidé coupable. Mais c'est la première fois qu'un procès était organisé, car le chauffeur routier a maintenu être son innocence. Mercredi, il s'est à nouveau dit innocent et a annoncé son intention de faire appel.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil

ATS