Corps retrouvés avec des traces de torture

ATS

23.5.2020 - 23:52

Les cadavres retrouvés portaient des traces de torture (archives).
Source: KEYSTONE/EPA EFE/IVAN VILLANUEVA

Les corps de douze hommes, torturés et assassinés par balles, ont été découverts dans une camionnette abandonnée à la frontière des États mexicains du Michoacán et du Guerrero. Selon les premiers éléments, il s'agit d'un règlement de comptes entre bandes rivales.

Le parquet du Michoacán a indiqué samedi dans un communiqué que les victimes ont été trouvées dans la matinée sur une route menant à la municipalité d'Huetamo, à environ 206 kilomètres de Morelia, la capitale de l'État.

«Les premiers éléments de l'enquête indiquent que la camionnette [...] a pu être déplacée dans l'état du Guerrero pour brouiller les pistes», a expliqué le bureau du procureur. Selon les autorités, les cadavres présentaient des traces de torture et des impacts de balles. Certains étaient dévêtus.

Trafic de drogue

Michoacán est l'une des régions mexicaines les plus durement touchées par la violence des bandes criminelles, qui se consacrent au trafic de drogue et autres activités illégales.

À la fin de l'année 2006, le gouvernement du président Felipe Calderón a lancé au Michoacán une offensive militaire controversée contre le crime organisé, qui a ensuite été étendue au niveau national. Selon des spécialistes et défenseurs des droits fondamentaux, cette opération est l'une des premières raisons de l'escalade de la violence au Mexique.

Depuis, le pays a enregistré presque 275'000 assassinats d'après les chiffres officiels, sans davantage de précisions sur le nombre de cas liés à la guerre des cartels.

Les images du jour

Retour à la page d'accueil