Course poursuite à Grenoble

Une ado tuée dans des échanges de tirs avec la police

ATS

5.10.2022 - 11:16

Une jeune femme de 18 ans, passagère d'une voiture prise en chasse par la police à Grenoble, a été tuée dans des échanges de coups de feu dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une course poursuite liée à un refus d'obtempérer, a-t-on appris auprès de sources policières et judiciaire.

La police a arrêté deux suspects sur une aire d'autoroute de l'est de la France au lendemain d'un braquage (photo prétexte).
KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT

ATS

5.10.2022 - 11:16

«Cette nuit, vers 2h20, à Saint-Martin-d'Hères (commune limitrophe de Grenoble, ndlr), les policiers du commissariat de Grenoble ont eu à faire face à un refus d'obtempérer et à des tirs effectués par le conducteur du véhicule qui refusait de s'arrêter, les amenant à riposter», a déclaré le procureur de Grenoble Eric Vaillant dans un communiqué.

La passagère de 18 ans est «décédée des suites d'un tir l'ayant touchée au cou», tandis que le conducteur du véhicule, blessé, a été hospitalisé, ses jours n'étant «pas en danger», selon la même source.

Le conducteur «aurait foncé sur les policiers qui étaient descendus de leur véhicule pour l'arrêter», précise le procureur. «Les policiers ont alors tiré à plusieurs reprises», touchant la passagère. Le véhicule a fini par s'arrêter après que le conducteur en a perdu le contrôle et a tenté de fuir à pied.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie concernant les tirs effectués par les policiers et une enquête a été ouverte pour «tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique» et «refus d'obtempérer», selon le parquet

Le week-end dernier avait été marqué à Grenoble par une fusillade dans un bar, suivie d'une course-poursuite avec des policiers. Quatre hommes avaient été pris en chasse par la police après avoir ouvert le feu devant un bar du quartier de Saint-Bruno.

L'un d'eux, âgé de 34 ans, s'était alors retourné avec sa Kalachnikov contre les policiers qui le poursuivaient. Ces derniers auraient tiré à trois reprises, le blessant. Il a été mis en examen mardi pour «tentative de meurtres en bande organisé et sur personnes dépositaires de l'autorité publique».

ATS