Air France assure qu'elle «n'a pas commis de faute pénale»

ATS

12.5.2021 - 11:02

Air France a assuré mercredi qu'elle n'avait «pas commis de faute pénale» à l'origine du crash du vol Rio-Paris, et décidé de se pourvoir en cassation après l'annonce de son renvoi en correctionnelle pour cet accident qui a fait 228 morts en 2009.

ATS

12.5.2021 - 11:02

Cette photo d'archive publiée le lundi 8 juin 2009 par l'armée de l'air brésilienne montre des marins de la marine brésilienne en train de récupérer des débris de l'avion d'Air France dans l'océan Atlantique.
Cette photo d'archive publiée le lundi 8 juin 2009 par l'armée de l'air brésilienne montre des marins de la marine brésilienne en train de récupérer des débris de l'avion d'Air France dans l'océan Atlantique.
KEYSTONE

«Air France prend acte de la décision de la cour d'appel de Paris (...) Elle maintient qu'elle n'a pas commis de faute pénale à l'origine de cet accident aussi tragique soit-il et va former un recours devant la Cour de cassation», a indiqué la compagnie aérienne dans une déclaration transmise à l'AFP.

De son côté, Airbus a estimé que «la décision judiciaire qui vient d'être rendue ne reflète en aucun cas les conclusions de l'instruction qui ont abouti à un non-lieu au profit d'Airbus dans ce dossier», dans une déclaration séparée.

Un mot pour les victimes

L'avionneur européen a confirmé les dires de ses avocats et indiqué avoir lui aussi «décidé de se pourvoir en cassation».

Air France, pour sa part, a dit renouveler «sa confiance à l'ensemble de ses pilotes et de son personnel navigant» et rappelé «que la sécurité de ses clients et de ses personnels est son impératif absolu».

«La compagnie gardera en mémoire le souvenir des victimes de ce terrible accident», a-t-elle conclu.

ATS