La célébration continue Déjeuners de quartier et grand concert pour fêter le couronnement

vf

7.5.2023 - 11:30

Après le couronnement du roi Charles III et de la reine Camilla, les Britanniques participaient dimanche à des milliers de déjeuners de voisinage. En soirée, un grand concert est prévu au château de Windsor.

Des fêtes de voisinage et un grand concert étaient prévus au lendemain du couronnement (image d'illustration).
Des fêtes de voisinage et un grand concert étaient prévus au lendemain du couronnement (image d'illustration).
ATS

7.5.2023 - 11:30

Après plusieurs jours à enchaîner répétitions, réceptions, «garden party» et couronnement solennel à l'abbaye de Westminster, le couple royal de 74 et 75 ans organisait dimanche une réception privée au château de Windsor (ouest de Londres). C'est là qu'aura lieu en soirée un grand concert, présenté par l'acteur Hugh Bonneville (Downtown Abbey) devant 20'000 spectateurs.

S'y produiront notamment les chanteurs américains Lionel Richie et Katy Perry, le pianiste chinois Lang Lang, le chanteur d'opéra italien Andrea Bocelli et une chorale de plus de 300 personnes venues d'horizons très divers. Mais aucune tête d'affiche britannique n'a répondu présent.

L'acteur Tom Cruise devrait aussi faire une apparition par vidéo. Et même Winnie l'ourson est annoncé, marchant peut-être sur les traces de l'ourson Paddington, star d'une vidéo où il prenait le thé avec la reine Elizabeth II en ouverture du concert du Jubilé en juin 2022.

Des fêtes de quartier dans tout le pays

Le couple royal a délégué à d'autres membres de la famille royale les «grands déjeuners» et fêtes de quartiers prévus dans le pays dimanche.

Le prince Edward et sa femme Sophie se rendront ainsi à Cranleigh dans le Surrey (sud). La princesse Anne et son mari Tim Laurence seront à Swindon, dans les Cotswolds (ouest). Et les princesses Beatrice et Eugenie, filles du prince Andrew devenu paria de la famille, ont été annoncées à Windsor.

Des milliers de Britanniques devraient participer à ces déjeuners, avec fanions et décorations aux couleurs du drapeau britannique.

Le Premier ministre Rishi Sunak a lui prévu d'inviter des bénévoles, des réfugiés ukrainiens et des groupes de jeunes à Downing Street pour un déjeuner post-couronnement.

Lundi, jour férié accordé spécialement pour le couronnement, les Britanniques ont été encouragés à participer à des actions de bénévolat.

Le couronnement religieux samedi à Londres de Charles III a donné lieu à une journée historique, avec toute la pompe associée aux grands événements de la monarchie. La photo de Charles couronné fait dimanche la Une de tous les journaux britanniques qui saluent le «glorieux couronnement» du monarque.

Charles III, portant de lourdes robes de cérémonie ancestrales, a été acclamé, a prêté serment, reçu l'onction et été couronné à l'abbaye de Westminster devant 2300 invités, selon un rite anglican millénaire, modernisé à la marge. Son épouse Camilla a également été bénie et couronnée.

Manifestations anti-monarchie

Accompagné d'une procession spectaculaire, le couple est rentré en carrosse doré au palais de Buckingham, d'où il a salué des milliers de fans qui avaient bravé la pluie pour le voir.

Plus vieux roi britannique jamais couronné, il n'est pas aussi populaire que sa mère Elizabeth II décédée en septembre. Un sondage YouGov publié vendredi montrait que 72% des Britanniques, peu motivés par ce couronnement, n'ont pas l'intention de participer à une quelconque célébration.

Des manifestants anti-monarchie ont manifesté samedi à Londres au passage des carrosses, ainsi que dans d'autres villes britanniques.

La police londonienne, qui avait annoncé un degré de «tolérance» très bas, a arrêté six responsables du groupe anti-monarchie Republic, dont le dirigeant Graham Smith. Ils ont été libérés environ 16 heures plus tard.

«Je suis désormais dehors», a tweeté Graham Smith samedi soir. «Ne vous y trompez pas. Le droit à manifester pacifiquement n'existe plus au Royaume-Uni.»

Au total, la police a annoncé avoir arrêté 52 personnes en marge des célébrations du couronnement «pour troubles à l'ordre public, atteinte à la paix et conspiration en vue de causer une nuisance publique autour du couronnement». Des militants climatiques font notamment partie des personnes arrêtées.

«C'est quelque chose que l'on s'attend à voir à Moscou, pas à Londres», a protesté l'organisation Human Rights Watch. Une nouvelle loi, qui donne à la police plus de pouvoirs pour restreindre les protestations, a été critiquée jusqu'à l'ONU.

vf