De retour après 40 ans, ABBA ravit ses fans mais divise la critique

ATS

6.11.2021 - 00:27

ABBA a fait son grand retour vendredi avec un nouvel album «Voyage», après quarante ans de silence des légendes suédoises du disco pop. L'opus ravit ses millions de fans, mais laisse la critique plus partagée.

La sortie du nouvel album ABBA a ravi les disquaires.
ATS

ATS

6.11.2021 - 00:27

Depuis leur séparation de fait fin 1982, un an après leur dernier album «The Visitors», Agnetha, Björn, Benny et Anni-Frid (acronyme ABBA) n'avaient plus sorti de chansons et rangé aux vestiaires leurs célèbres costumes kitsch.

L'annonce au début septembre de leur reformation, lors d'une cérémonie XXL tournée dans plusieurs capitales, avait fait le tour du monde, après des années de spéculations.

Composé de dix titres, «Voyage» est le fruit imprévu d'un projet sur lequel ABBA travaille depuis des années: un concert d'avatars numériques «révolutionnaires», censé reléguer au rayon de vieilleries les hologrammes qui ont fleuri ces dernières années dans le monde de la musique.

Trois des dix chansons de l'album, disponible depuis minuit heure locale dans tous les pays du monde, avaient déjà été dévoilées: d'abord «I Still Have Faith In You» (Je crois toujours en toi) et «Don't Shut Me Down» (Ne me ferme pas la porte). Puis une version modernisée de «Just A Notion», enregistré en 1978, mais jamais publié jusqu'ici.

«No thank you»

Ils sont complétés désormais par «Waterloo», «Dancing Queen», «Mamma Mia», «The Winner Takes It All», «Money Money Money», «Thank you for the music». Les critiques sont partagés: certains, comme le magazine Rolling Stone, saluent une réussite «qui méritait d'attendre», quand le Guardian étrille l'album d'un cruel «No thank you for the music». Beaucoup s'accordent toutefois sur le niveau inégal de la livrée.

Pour Jean-Marie Potiez, un des meilleurs experts internationaux du groupe, «les voix d'Agnetha et d'Anni-Frid ont perdu dans les aigus, ce qui est normal vu leur âge, mais ont gagné en profondeur, en sensibilité». «Quand elles chantent ensemble, toutes les deux, comme sur 'Don't Shut Me Down', c'est le son ABBA».

Sur les réseaux sociaux, les fans affichent eux majoritairement leur enthousiasme. «C'est le son ABBA, mais ce n'est pas nostalgique, pas figé dans ce qu'ils étaient. Cela correspond à qui ils sont aujourd'hui», salue un fan suédois.

La satisfaction est partagée par les disquaires. «C'est probablement le plus gros lancement sur lequel j'ai travaillé. Cela fait dix ans que je travaille dans ce magasin et je n'ai jamais rien vu de tel», a confié Samuel Hägglund en faisant les rayonnages de sa boutique du centre de Stockholm.

ATS