Prix de la presse

Des histoires humaines de la crise climatique récompensées par une ONG spécialisée

AFP

15.6.2022 - 23:11

Un fermier dans son champ inondé à Mugarjhor (Bangladesh) le 26 septembre 2021

AFP

15.6.2022 - 23:11

La fonte des neiges au Groenland, les vagues de chaleur successives en Californie ou le danger de la montée des eaux pour les villes du littoral: les prix de la presse décernés mercredi par l'ONG Covering Climate Now ont récompensé des histoires humaines face au changement climatique.

Le jury, composé de 58 journalistes du monde entier, a salué la façon dont les vainqueurs ont décrit l'urgence de la crise climatique, mis en lumière les «nombreuses solutions» à cette crise et poussé la population et les décideurs politiques à agir.

Parmi les oeuvres récompensées, un court documentaire de HBO Max sur le parcours de deux jeunes soeurs issues d'une famille de fermiers présents depuis six générations dans l'Iowa, une région du Midwest américain, où leur exploitation agricole subit d'incessants cycles d'inondations et sécheresses.

Le film de 30 minutes montre comment «une petite histoire devient grande, importante», leur famille trouvant de la joie dans le labeur agricole, mais reconnaissant que le changement climatique rend petit à petit leur mode de vie intenable.

Justin Worland, du magazine Time, a été nommé Journaliste de l'année, et l'Agence France-Presse (AFP) a été récompensée pour un projet vidéo «d'envergure mondiale» sur l'effet de la montée du niveau de la mer sur les villes côtières et son impact pour les populations les plus pauvres dans le monde.

Parmi les autres vainqueurs figurent la chaîne Al Jazeera pour son reportage sur Saint-Louis, au Sénégal, un site de l'Unesco grignoté par la montée de l'océan; la télévision publique américaine PBS pour sa couverture de la COP26 en Ecosse; et une série de podcasts du quotidien britannique The Guardian sur les nations insulaires du Pacifique.

«L'amélioration de la couverture par la presse est une solution essentielle pour le climat, un catalyseur qui rend plus probables les progrès dans toutes les composantes du problème -- de la politique à l'économie, du changement de mode de vie au changement de système», a expliqué Mark Hertsgaard, le directeur général de Covering Climate Now.

Pour la seconde édition de ces récompenses, les 23 vainqueurs ont été sélectionnés parmi 900 candidats de 65 pays.

AFP