Lausanne Deux femmes blessées par un groupe d'agresseurs lors de la grève féministe

nt, ats

15.6.2024 - 14:04

Deux femmes ayant participé à la grève féministe ont été agressées vendredi en fin de soirée. La première a été blessée au visage, la seconde au visage et à une jambe. Elles ont déposé plainte. Une enquête est en cours.

Les deux victimes ont porté plainte. 
Les deux victimes ont porté plainte. 
KEYSTONE

15.6.2024 - 14:04

La police municipale de Lausanne a été sollicitée sur l’esplanade de Montbenon, suite à des lésions corporelles aux environs de minuit, a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué. Sur place, les forces de l'ordre ont rencontré une femme suisse de 25 ans, manifestante à l’occasion de la grève féministe, blessée au visage.

Des premiers éléments qui ressortent, la victime a été agressée par un groupe de trois à quatre personnes qui avaient quitté les lieux avant l’arrivée des forces de l’ordre. Elle a été conduite au CHUV pour y subir les soins nécessaires. Sa vie n’est pas en danger. Une plainte sera déposée.

Par la suite, une seconde femme suisse de 28 ans, également présente à la manifestation, s’est présentée à l’Hôtel de police. Cette dernière se plaignait de douleurs au visage ainsi qu’à une jambe. Une plainte a été enregistrée directement.

Groupe fasciste

Une enquête est actuellement menée par la Police judiciaire, afin de déterminer les circonstances précises de ces agressions.

La Grève féministe précise de son côté dans un communiqué que les deux personnes ont été frappées par des hommes semblant appartenir à un groupe fasciste, dont certains ont fait des saluts nazis et provoquaient les membres du mouvement. Elle déplore «ces violences symptomatiques de la montée d'un fascisme décomplexé en Suisse, comme ailleurs en Europe».

nt, ats