Etats-Unis Deux Russes exportaient des composants militaires vers la Russie

ATS

10.7.2024 - 07:37

Deux Russes ont plaidé coupables mardi d'exportation illégale vers la Russie de matériel électronique sensible, dont une partie a été retrouvée sur des équipements militaires russes en Ukraine, a annoncé le ministère américain de la justice. Ils encourent jusqu'à 20 ans de prison.

Système anti-drone russe. (image d'illustration)
Système anti-drone russe. (image d'illustration)
Imago

10.7.2024 - 07:37

Nikolaï Goltsev, 38 ans, un Russo-Canadien habitant à Montréal, et Salimdzhon Nasriddinov, 53 ans, qui a la double nationalité russe et tadjike et réside à New York, ont tous deux plaidé coupable de violation des réglementations sur les exportations de matériels à possible usage militaire, a précisé le ministère dans un communiqué.

Les deux hommes avaient été arrêtés en octobre à New York, de même que l'épouse de Nikolaï Goltsev également de nationalité russo-canadienne. Cette dernière a plaidé coupable en février, selon la même source. Les deux hommes connaîtront leur peine en décembre.

300 cargaisons

Ils ont «expédié pour des millions de dollars de composants électroniques américains essentiels pour les missiles et les drones utilisés par la Russie pour attaquer l'Ukraine», a déclaré la vice-ministre américaine de la justice Lisa Monaco citée dans le communiqué, réaffirmant la détermination de ses services à «faire rendre des comptes à ceux qui alimentent la machine de guerre [du président russe Vladimir] Poutine».

En 2022 et en 2023 jusqu'à leur arrestation, ils ont supervisé l'acheminement de «plus de 300 cargaisons de matériel», à partir de New York, via des sociétés-écrans en Turquie, à Hong Kong, en Inde, en Chine et aux Emirats arabes unis, selon les autorités judiciaires américaines.

ATS