Un amoureux en jet-ski puni pour non-respect du confinement

ATS

16.12.2020 - 07:47

Il avait chevauché un jet-ski pour la première fois de sa vie, traversé une mer déchaînée et glacée puis marché pendant des heures pour rejoindre sa bien-aimée sur l'île de Man, avant de se faire prendre. Insensible, la justice locale l'a expédié en prison pour violation du confinement.

epa08862373 His Highness Sheikh Abdul Aziz bin Humaid Al Nuaimi, Chairman of Ajman Tourism Development Department (ATDD) leads to win the second edition of Ajman Sea Festival including a Jet Ski Marathon at the Corniche of Gulf emirate of Ajman United Arab Emirates, 04 December 2020. Ajman is one the seven emirates in addition to Abu Dhabi, Dubai, Sharjah, Fujairah, Ras al-Khaimah and Umm al-Quwain, that celebrated the UAE National Day on 02 December marking their unification into the United Arab Emirates, and freedom from the British Protectorate. EPA/ALI HAIDER
Le romantisme de l'Ecossais n'a pas suffi à émouvoir la justice
KEYSTONE

Narrée par la la BBC, l'histoire avait tout d'un conte de fées moderne. Celle de cet homme, un habitant d'Ayrshire dans le sud de l'Écosse, qui avait rencontré sa future petite amie en septembre. Il travaillait alors comme couvreur sur l'île de Man, un territoire autonome britannique en mer d'Irlande.

Revenu chez lui à la fin de son contrat, l'amoureux transi de 28 ans n'avait pu, depuis, retourner voir sa fiancée. Pourtant très proche de l'Écosse, l'île de Man avait entretemps interdit aux non-résidents d'accoster en raison de l'épidémie de Covid-19.

Porté par l'énergie du désespoir, le jeune homme a donc loué vendredi dernier un jet-ski, engin qu'il n'avait jamais piloté auparavant, dans le but d'effectuer clandestinement les 40 kilomètres de traversée.

Droit dans les bras...de la police!

Selon ses calculs, le voyage ne devait lui prendre que 40 minutes. Mais il a finalement mis plus de quatre heures à rejoindre l'île, bravant une mer houleuse et à environ 8 degrés Celsius.

Après quoi, il a encore dû effectuer 24 kilomètres à pied pour rejoindre la maison de sa petite amie, rapporte la BBC, qui cite des documents de la procédure judiciaire.

C'est après avoir fêté ses retrouvailles avec sa fiancée dans des discothèques que le jeune homme a été repéré par la police et arrêté pour entrée illégale sur l'île.

Un juge local l'a condamné à quatre semaines de prison ferme pour avoir «violé de façon intentionnelle et préméditée» les règles de confinement sur l'île de Man.

Comme disait la chanson: "Les histoires d'amour finissent mal, en général".

Retour à la page d'accueil

ATS