Exclusion invalidée Eric Ciotti: «La justice a parlé, je suis président des Républicains»

AFP

14.6.2024

Le tribunal judiciaire de Paris, saisi par Eric Ciotti, a invalidé vendredi son exclusion de la présidence des Républicains. «La justice a parlé, je suis président des Républicains», a-t-il réagi.

«Pour moi cette décision était une évidence juridique», a insisté le député des Alpes-Maritimes (archives).
«Pour moi cette décision était une évidence juridique», a insisté le député des Alpes-Maritimes (archives).
Imago

AFP

14.6.2024

«Pour moi cette décision était une évidence juridique, ce qui a été fait relevait d'une forme d'amateurisme et d'une tentative de prise de pouvoir qui ne reposait sur aucune base légale», a insisté le député des Alpes-Maritimes, précisant qu'il allait «conduire cette campagne des élections législatives pour faire triompher l'alliance des droites pour battre l'extrême gauche qui représente un péril majeur pour notre pays».

Le tribunal, statuant en référé (procédure d'urgence), a ordonné vendredi «la suspension des effets des deux décisions d'exclusion définitive prononcées à l'encontre d'Eric Ciotti les 12 et 14 juin», a indiqué le tribunal en précisant que cette suspension ne valait que «jusqu'au prononcé d'une décision au fond définitive».

«Je ne veux pas que M. Mélenchon (NDLR: le leader Insoumis) devienne Premier ministre ni que Mme Rousseau (NDLR: députée écologiste) devienne ministre de l'Intérieur», a ajouté M. Ciotti, en appelant «François-Xavier Bellamy (NDLR: qui avait conduit la liste LR à l'élection européenne) et David Lisnard (NDLR: le maire de Cannes) à (le) retrouver pour porter cette voix d'une nouvelle espérance pour la France».