Italie L'aéroport de Milan prend le nom de Silvio Berlusconi

ATS

11.7.2024 - 17:06

Le principal aéroport de Milan porte désormais le nom du controversé ex-Premier ministre et milliardaire Silvio Berlusconi, décédé en 2023, a annoncé jeudi le ministère italien des Transports.

l'aéroport de Milan Malpensa est désormais baptisé Aéroport international Milan Malpensa- Silvio Berlusconi.
l'aéroport de Milan Malpensa est désormais baptisé Aéroport international Milan Malpensa- Silvio Berlusconi.
ATS

11.7.2024 - 17:06

L'aéroport de Milan-Malpensa, deuxième aéroport italien le plus fréquenté après celui de Fiumicino-Léonard de Vinci à Rome, s'appelle désormais officiellement «Aéroport international Milan Malpensa – Silvio Berlusconi». Malpensa a accueilli en 2023 quelque 25,9 millions de passagers.

Matteo Salvini, vice-Premier ministre également en charge du portefeuille des Transports dans le gouvernement de Giorgia Meloni, avait annoncé cette décision surprise vendredi en faveur de son «ami Silvio, grand entrepreneur, grand Milanais et grand Italien».

M. Salvini, lui-même originaire de Milan et chef de la Ligue souverainiste, a exprimé jeudi sa «grande satisfaction».

Le maire de gauche de la métropole lombarde, Giuseppe Sala, avait reproché mardi à M. Salvini d'avoir pris cette décision en solitaire. «C'est une décision importante, pourquoi n'en a-t-il pas discuté avec Sea (la société de gestion des aéroports de Milan, où est représentée la municipalité, NDLR)?», s'était insurgé l'édile.

Valeurs

Au-delà du mode de prise de décision, c'est la personnalité clivante de Berlusconi, décédé en 2023 à 86 ans, qui fait débat, même si ses liens avec Milan sont indiscutables: c'est là qu'il a bâti son immense fortune et présidé pendant 31 ans le club de football de l'AC Milan, qui a remporté cinq fois la Ligue des champions sous son ère.

Aussi célèbre pour ses manoeuvres politiques que pour ses démêlés judiciaires et frasques sexuelles, cet amateur assumé de femmes beaucoup plus jeunes que lui, y compris des call-girls, a été impliqué dans une myriade de procès liés à des réceptions controversées.

Le Parti démocrate (PD, gauche), principal parti d'opposition, avait lancé une récolte de noms alternatifs, arguant que «la biographie de Berlusconi ne représente pas ceux qui comme nous combattent les valeurs que cette période a représentées». Mais Berlusconi aura eu le dernier mot.

ATS