La défense de Pierre Maudet et de ses consorts démonte l'accusation

za, ats

13.10.2021 - 14:05

Mercredi, au troisième jour du procès en appel de Pierre Maudet et de ses trois coaccusés, les avocats ont plaidé l'acquittement. Les défenseurs de l'ex-chef de cabinet du conseiller d'Etat ont ouvert les feux.

Mercredi, au troisième jour du procès en appel de Pierre Maudet et de ses trois coaccusés, les avocats ont plaidé l'acquittement.
KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

za, ats

13.10.2021 - 14:05

«Cette affaire est fortement teintée de moralisme. Il ne faut pas juger le mensonge, mais les faits», a déclaré Jean-Marc Carnicé. Et de souligner que son client, «un homme droit, un véritable serviteur de l'Etat», a été «jeté aux regards de tous par le Ministère public pour toucher Pierre Maudet». Victime d'un «véritable tsunami médiatique, il a déjà beaucoup payé», estime son avocat.

Abu Dhabi et financement d'un sondage politique

Concernant le voyage à Abu Dhabi en 2015, le haut fonctionnaire y participe sur proposition amicale de son supérieur. Il était prêt à payer ce qui n'était qu'un séjour d'agrément qui a finalement été pris en charge par la couronne émiratie, comme tous les invités au Grand Prix de formule 1. «Il n'a pas reçu cet avantage en raison de sa charge de fonctionnaire», a précisé l'avocat.

S'il doit être acquitté du grief d'acceptation d'un avantage concernant le voyage, l'ex-cadre doit aussi l'être au sujet du financement d'un sondage politique en 2017, comme l'a reconnu le Tribunal de police en première instance.

Sa défense s'est encore employée à démonter les griefs d'instigation à abus d'autorité dans le cadre de l'autorisation d'ouvrir un bar et de violation du secret de fonction.

Acquittement demandé

Dans le même ordre d'idée, les avocats de l'homme d'affaires qui a contacté son oncle pour tenter d'obtenir une invitation au Grand Prix ont plaidé l'acquittement concernant l'octroi d'un avantage.

«Mon client l'a fait pour soutenir les efforts de Pierre Maudet dans la promotion de Genève. Mais ni lui ni son oncle n'avaient la maîtrise sur le processus d'invitation», a relevé Me Marc Hassberger.

Les plaidoiries se poursuivent tout l'après-midi.

za, ats