La municipale lausannoise Natacha Litzistorf accidentée

beke, ats

14.9.2021 - 12:15

beke, ats

14.9.2021 - 12:15

La conseillère municipale lausannoise Natacha Litzistorf sera absente de la vie publique pendant plusieurs semaines. Elle s'est cassé un bras et une jambe après avoir chuté dans des escaliers.

Natacha Litzistorf a chuté dans des escaliers en allant prendre le métro à Lausanne.
ATS

La cheffe de la Direction du logement, de l'environnement et de l'architecture «poursuit la gestion de sa direction à distance avec le soutien des cadres et de Pierre-Antoine Hildbrand, son suppléant pour cette législature», ont communiqué lundi ses services. Jointe mardi par Keystone-ATS, l'élue Verte a confirmé être en mesure d'assurer l'essentiel de ses fonctions depuis son domicile.

Natacha Litzistorf raconte être tombée mardi dernier dans les escaliers qui mènent à la station souterraine du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) et du métro M2 depuis la place de l'Europe, au centre-ville de Lausanne, alors qu'elle se rendait à une séance. Elle a dégringolé tout le long des marches et atterri sur une jeune femme, qui a été légèrement blessée au pied.

Opérée du bras

La municipale a immédiatement été prise en charge par les secours, qu'elle tient à remercier. «Ils ont été géniaux!» Elle a ensuite été conduite aux Urgences du CHUV, où elle a passé 27 heures. Diagnostic: deux fractures au bras gauche et les deux malléoles du pied droit cassées, en plus d'hématomes. Elle a été opérée du bras vendredi à l'Hôpital orthopédique et attend de savoir si elle devra repasser sur le billard pour son pied.

Elle devra attendre six semaines pour retrouver le plein usage de son bras. Pour le pied, les médecins doivent encore se prononcer. «Heureusement, je suis droitière et peux signer les documents qu'on m'apporte», confie avec bonne humeur l'accidentée.

«Je vais essayer de ne pas trop surcharger mon collègue Pierre-Antoine Hildbrand. En revanche, je serai absente des événements publics.» Elle regrette ainsi de ne pas avoir pu participer à l'inauguration du stade de la Tuilière, sur lequel elle a travaillé durant cinq ans. «Je manque toute la partie sympa», plaisante-t-elle.

beke, ats